Le candidat de Koh-Lanta soupçonné d'agression sexuelle placé en garde à vue © BELGA

L'homme soupçonné d'avoir agressé sexuellement une candidate de Koh-Lanta, provoquant l'annulation du tournage du très populaire jeu d'aventure de la chaîne française TF1, a été placé en garde à vue lundi, a-t-on appris de sources concordantes.

L'homme a été arrêté lundi matin à sa descente d'avion à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle et transféré dans les locaux de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, en région parisienne, a expliqué le parquet de Bobigny, qui a ouvert une enquête après le dépôt de plainte dimanche de la candidate.

ALP, la société de production de ce jeu d'aventures, avait annulé vendredi le tournage de la prochaine édition aux Îles Fidji après des "faits susceptibles de relever d'une agression sexuelle" dont une candidate aurait été victime dans la nuit du 4ème au 5ème jour de tournage, avait indiqué la présidente d'ALP Alexia Laroche-Joubert.

Lancé en 2001 sur TF1, Koh-Lanta est l'adaptation française du jeu d'aventures américain Survivor, et doit son nom à une île en Thaïlande où la première saison s'était déroulée.

Dans ce jeu mêlant télé-réalité et aventure, les candidats s'affrontent lors d'épreuves physiques et de votes éliminatoires, le vainqueur remportant 100.000 euros.

L'annulation de cette future saison est un coup dur pour TF1, à qui ce jeu assure toujours de très fortes audiences et qui va devoir trouver un programme de remplacement pour la fin de l'année.

TF1 avait pris acte dans un communiqué de l'annulation du tournage, jugeant cette décision "prudente, responsable et conforme aux valeurs de Koh-Lanta".

Le tournage de l'émission s'était déjà arrêté brutalement en mars 2013 quand un candidat âgé de 25 ans était mort d'un arrêt cardiaque pendant la première journée de tournage au Cambodge.