La fille de Will Smith s'est auto-mutilée après avoir connu le succès


Willow Smith a confié dans l'émission de sa mère, Red Table Talk, qu'elle avait eu du mal à gérer son succès en 2010. Durant cette période, la fille de Will Smith s'est auto-mutilée.


Interrogée dans la nouvelle émission Red Table Talk diffusée sur Facebook, Willow Smith, la fille de Jada Pinkett (qui anime le show) et Will Smith a confié qu'elle avait expérimenté des troubles mentaux après la sortie du morceau Whip My Hair qui l'a propulsée sur le devant de la scène en 2010.

En compagnie de sa mère et de sa grand-mère, Adrienne Banfield-Jones, la jeune fille a révélé qu'elle s'était auto-mutilée à l'époque. « C'était après tout ce battage autour de Whip My Hair, explique-t-elle. Je venais juste d’arrêter les cours de chant et je me trouvais dans une zone un peu grise. Je me demandais qui j'étais, quel était mon but dans la vie, est-ce que je pouvais faire autre chose dans la vie à part ça ? Après la tournée, la promotion et tout ça, les dirigeants du label voulaient que je termine l'album et je me disais "Non, je ne vais pas faire ça". Juste à ce moment tout est redescendu, j'étais dans une période plus calme et j'écoutais beaucoup de musique dark. J'ai plongé dans un trou noir et je me suis tailladé les avant-bras. »

Complètement choquée par cette révélation, sa mère Jada Pinkett-Smith a répliqué en demandant où elle s'était infligé ces coupures. « Quoi ! ? Quand est-ce que tu t'es coupée ? Je n'ai pas vu ça. Tu t'es coupée où ? », a-t-elle lancé. Sa fille lui a montré ses cicatrices à peine visibles sur le bras. « Sur mon poignet, indique-t-elle. Je veux dire, c'est à peine visible mais il y a toujours quelque chose ici. J'avais complètement perdu mon équilibre mental à ce moment-là. Je n'en n'ai jamais parlé parce que c'est tellement une anecdote étrange de ma vie. Mais il fallait que je me sorte de là. »

Cover Media