Dans le sud de la France, Pamela Anderson dit "stop aux corridas" © BELGA

L'actrice américaine Pamela Anderson, invitée par une association française, a déposé vendredi à la mairie de la ville de Nîmes (sud-est de la France) une pétition contre la corrida, alors que débute dans cette ville une fête traditionnelle taurine, a rapporté un photographe de l'AFP.

"Il est toujours très difficile de s'attaquer aux traditions. La plupart des gens laissent faire par ignorance, par profit ou par conformisme. Mais en 2018, il n'existe plus aucune raison de mettre à mort des animaux pour se divertir", a déclaré l'ex-icône de la série américaine "Alerte à Malibu", qui milite aujourd'hui pour la défense des animaux.

Accompagnée de la présidente de l'association "Alliance Anticorrida", Claire Starozinski, l'actrice a déposé en mairie une pétition contre la corrida qui a recueilli à ce jour quelque 595.526 signatures puis a déambulé en ville avec une pancarte "stop aux corridas".

"La tauromachie est une pratique honteuse et dépassée et l'image de Nîmes est définitivement associée à celle d'une ville de sang", estime le texte de la pétition. "Seuls des intérêts pécuniaires la maintiennent, car la corrida ne fait en aucun cas partie de nos traditions", poursuit-il.
Le 21 juillet dernier, l'actrice était déjà venue à Nîmes pour dénoncer la corrida.

Elle avait ensuite souhaité rencontrer le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier (droite), au nom de l'Alliance Anticorrida pour lui remettre une pétition d'opposants à la corrida. Mais ce dernier avait opposé une fin de non-recevoir.