Le film belge "Girl" primé à Cannes: Greoli salue "l'audace d'un très jeune cinéaste" © BELGA

La ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Alda Greoli, s'est réjouie dimanche de la reconnaissance obtenue au festival de Cannes par le film "Girl", du jeune réalisateur belge Lukas Dhont (26 ans). Le long-métrage, qui raconte l'histoire vraie d'une adolescente née garçon qui rêve de devenir ballerine, a été récompensé par plusieurs prix sur la Croisette dont la Caméra d'Or, qui récompense le meilleur premier film toutes sections confondues.

La ministre, qui est également ministre de l'Égalité entre les hommes et les femmes, a salué "l'audace d'un très jeune créateur cinéaste qui a osé porter à l'écran avec finesse la thématique du transsexualisme".

La ministre se réjouit d'autant plus que la reconnaissance obtenue par "Girl" l'a été durant la semaine de lutte contre l'homophobie et les discriminations liées au genre.

"Enfin, l'équipe du film a toujours présenté son film comme un film 'belge' et je rejoins totalement ces considérations rassembleuses, à l'instar des relations qui animent nos deux départements de la culture. C'est dans cet esprit que nous travaillons, d'autant plus lorsqu'il est question de projeter nos talents à l'étranger", conclut Mme Greoli.

De son côté, son homologue flamand, Sven Gatz, n'a pas caché sa fierté et son admiration à l'égard du réalisateur et de son équipe et de l'acteur principal, Victor Polster, dont le jeu d'acteur a été salué par le prix d'interprétation dans la section "Un Certain Regard" du Festival de Cannes. "Girl" a bénéficié du soutien public du Fonds audiovisuel de Flandre.