Julianna Margulies défend Matt Damon


Julianna Margulies a défendu Matt Damon à propos des commentaires qu'il a faits au sujet du harcèlement sexuel à Hollywood l'année dernière. Dans un podcast avec Katie Couric, elle a expliqué qu'elle comprenait ce qu'il avait voulu dire.


Matt Damon s'est retrouvé sous le feu des critiques en décembre (17) après avoir tenté d'argumenter que la gravité du harcèlement sexuel devait être prise en compte pour en juger l'auteur. La comédienne Julianna Margulies vient de prendre sa défense.

Dans une interview avec ABC News, il avait déclaré : « Je pense que c'est merveilleux que les femmes se sentent capables de raconter leurs histoires et c'est absolument nécessaire (…) (mais) je crois qu'il y a un spectre de gravité de comportement (...) Il y a une différence entre une main aux fesses et un viol ou l'agression d'un enfant, non ? Ces deux comportements doivent être confrontés et éradiqués sans poser de questions, mais ils ne doivent pas être confondus. » Après avoir fait face à de nombreuses critiques, l'acteur de La Mémoire dans la peau s'est excusé, mais Julianna Margulies estime que cela n'était pas nécessaire.

« Je ne trouvais pas ça correct, mais j'ai compris ce qu'il disait. Il était tout à fait compatissant avec ce qu'il se passait quand les gens violent, mais ce n'est pas la même chose que ce qu'il se passe quand les gens plaisantent sur un tournage. (…) Vous devez faire la différence entre ce qui est acceptable et ce qui n'est pas acceptable. Le dialogue a été ouvert, enfin, après toutes ces années. La raison pour laquelle le pendule a basculé était que les femmes... Ca bouillonnait sous la surface et cette toute petite ouverture s'est produite, et tout est sorti de celle déchirure », a-t-elle déclaré lors d'un podcast avec la journaliste américaine Katie Couric.

L'actrice de The Good Wife s'était précédemment confiée sur ses propres expériences de harcèlement sexuel à Hollywood, affirmant avoir eu elle-même affaire au producteur de films Harvey Weinstein à l'Hôtel Peninsula, à Los Angeles. Elle a également raconté avoir passé une soirée étrange avec Steven Seagal quand elle avait 23 ans. « Un directrice de casting, une femme, m'a dit : "Steven Seagal veut parler d'une scène dans sa chambre d'hôtel à 10 heures du soir", a-t-elle déclaré dans l'émission de radio Just Jenny sur SiriusXM en novembre. Je vivais à Brooklyn et j'ai dit : ''Oh, je ne fais pas ça, je ne me déplace pas, je n'ai pas d'argent pour un taxi''. Et c'était vrai. ''Et je ne prends pas le métro tard le soir''. Et elle a dit : ''Ne vous inquiétez pas, nous vous rembourserons''. Je suis arrivée à l'hôtel à 22h40, et elle (la directrice de casting) n'était pas là, il était seul. Il s'est assuré que je voie bien son arme à feu... Je n'avais jamais vu de pistolet en vrai avant. Je suis sortie de là indemne. »

Cover Media