Alan Rickman n'était pas fan de son personnage dans Harry Potter


Dans une série de documents et de lettres personnelles qui viennent d'être mis aux enchères, on a appris qu'Alan Rickman avait du mal à accepter certains aspects de son personnage, Severus Rogue, dans la saga Harry Potter. L'acteur estimait qu'il était trop souvent mis au second plan.


Alan Rickman était apparemment très frustré par son personnage de Severus Rogue, dans la saga Harry Potter. L'acteur, qui est mort en 2016 d'un cancer du pancréas, était revenu sur le devant de la scène grâce au rôle du professeur autoritaire et mystérieux dans l'adaptation cinématographique des romans de J.K. Rowling. Mais dans une collection de lettres et de papiers personnels, qui viennent d'être mis en vente à Londres, on apprend que le comédien n'était pas forcément fan de son personnage.

L'information vient d'une carte postale envoyée par David Heyman, le producteur qui a choisi Alan Rickman pour interpréter Severus Rogue. « Merci d'avoir fait d'Harry Potter 2 un succès. Je sais que parfois, tu es frustré mais, s'il te plaît, sache que tu es une part importante de ces films. Et tu es génial », peut-on lire.

Dans un autre message, cette fois-ci rédigé par Alan Rickman lui-même et intitulé « Dans la tête de Rogue », on comprend l'agacement de l'acteur lors du tournage de Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé, sorti en 2009. « C'est comme si David Yates (le réalisateur du film) avait décidé que ce n'était pas important dans la globalité du film, c'est-à-dire que ça n'intéressait pas les adolescents », a-t-il écrit.

Les archives complètes, qui retracent 40 ans de carrière de l'acteur, ont été estimées à 1,2 million de dollars et contiennent des lettres de J.K. Rowling qui remercient Alan Rickman d'avoir « rendu juste à mon personnage le plus complexe », mais également des correspondances avec le prince de Galles, Bill Clinton ou encore Tony Blair, de même qu'une copie de Piège de Cristal, le premier succès de l'acteur.

Cover Media