Rupert Everett : son homosexualité lui a coûté des rôles au cinéma


Rupert Everett a confié à la Press Association avoir manqué plusieurs rôles à cause de son homosexualité. Toutefois, il estime que cela lui a permis de se lancer dans l’écriture.


Rupert Everett est actuellement l’auteur, le réalisateur et la star du film à venir, The Happy Prince, qui raconte, entre autres, la vie du poète et dramaturge irlandais, Oscar Wilde. Toutefois, l’acteur devenu auteur a affirmé que d’autres grands rôles lui sont passés sous le nez par le passé, en citant comme raison une industrie du film « agressivement hétérosexuelle ».

« Il y a des tonnes de rôles que je n’ai pas obtenus pour de nombreuses raisons différentes, certaines probablement parce que je ne suis pas un acteur suffisamment bon ou pour des auditions ratées, tout cela compte, a-t-il confié à la Press Association lors d’une interview. Mais il y a eu trois ou quatre grands films où j’étais bon, dans lesquels le réalisateur et les autres acteurs voulaient que je joue et pour lesquels j’étais complètement bloqué par un studio, juste parce que j’étais gay. Cela arrive, vraiment. »

Il a ajouté que les artistes homosexuels sont traités comme des « citoyens de seconde classe » et qu’ils se sentent souvent « sur la défensive ». Toutefois, l’acteur qui a reçu une nomination aux Golden Globes pour son rôle dans la comédie romantique Le Mariage de mon meilleur ami, s’efforce de voir les côtés positifs. Il estime surtout que de telles difficultés l’ont façonné et ont servi, de différentes façons, d’élément déclencheur pour ses succès dans l’écriture. « La lutte que j’ai dû mener a été super dans un sens, a-t-il repris. Je pense que ma carrière en tant qu’auteur n’aurait pas eu lieu si j’avais été hétérosexuel, actif, toujours en train de travailler. Je pense que cela m’a toujours forcé à essayer d’être créatif, à essayer de créer quelque chose. »

Rupert Everett est d’abord devenu célèbre dans la pièce de Julian Mitchell de 1981, suivie du film Another Country: Histoire d’une trahison, en tant qu’élève ouvertement homosexuel dans une école publique britannique dans les années 1930. Son nouveau film, The Happy Prince, comprend un casting rempli de stars à l’instar de Colin Firth, Colin Morgan, Emily Watson, Béatrice Dalle et Tom Wilkinson. Sa sortie est prévue pour le mois de juin (18) au Royaume-Uni, mais le 3 octobre (18) en France.

Cover Media