Rose McGowan : sa lettre bouleversante pour Asia Argento, en deuil depuis le suicide de son compagnon, le chef Anthony Bourdain


Rose McGowan a rejoint son amie Asia Argento en Italie alors qu'elle pleure la perte de son petit ami, Anthony Bourdain. Dans une lettre ouverte, elle salue la force de son amie et aborde le suicide du chef cuisinier.


L'actrice Rose McGowan s'est envolée en Italie pour réconforter son amie Asia Argento, qui a elle aussi accusé de viol Harvey Weinstein, suite au suicide d'Anthony Bourdain, le chef cuisinier devenu star du petit écran aux Etats-Unis, la semaine dernière. Dans une nouvelle lettre ouverte envoyée aux médias lundi, la star de Charmed salue le courage de son amie qui s'est remise au travail après la tragédie, notant aussi qu'Anthony Bourdain, âgé de 61 ans, avait le même âge que son père lorsqu'il est décédé.

« Chers amis humains, a-t-elle commencé. Assise en face de moi, Asia Argento, une humaine remarquable et une survivante courageuse, qui a traversé plus d'épreuves que la plupart pourrait le supporter. Elle a affronté son monstrueux violeur et maintenant elle doit affronter un autre monstre, le suicide. Le suicide de son amant et allié bien-aimé, Anthony Bourdain. »

Elle poursuit : « J'écris ces vérités parce qu'on m'a demandé de le faire. Je sais que beaucoup de gens dans le monde considéraient Anthony Bourdain comme un ami et quand un ami meurt, ça fait mal. Beaucoup de ces gens qui ont perdu leur "ami" veulent s'en prendre à quelqu'un et trouver un responsable.Vous ne devez pas tomber à ce niveau. Le suicide est un choix horrible, mais c'est le choix de cette personne ».

Rose McGowan s'est ensuite confiée sur ses amis Asia Argento et Anthony Bourdain, révélant que tous deux avaient un côté très sombre et que le chef a déclaré une fois à une connaissance mutuelle qu'il n'avait jamais rencontré personne qui voulait mourir plus que lui. « Pendant une grande partie de l'année dernière, Asia a voulu que la douleur cesse. Mais heureusement, elle a fait en sorte d'obtenir de l'aide, afin de rester en vie et de vivre un autre jour pour elle et ses enfants. La dépression d'Anthony ne l'a pas laissé faire ça, il a déposé son armure, et c'était son choix. Sa décision, pas la sienne, sa dépression a gagné. (...) Je sais qu'avant de mourir, Anthony avait demandé de l'aide, et pourtant il n'a pas suivi le conseil de son médecin, et cela nous a amenés ici, à cette tragédie, à cette perte, à ce monde de souffrance », a-t-elle ajouté.

Rose McGowan a également demandé aux fans, aux amis d'Anthony Bourdain et aux médias de ne pas tenir Asia Argento responsable, ajoutant : « La guerre interne d'Anthony était sa guerre, mais maintenant, c'est elle qui est laissée sur le champ de bataille pour prendre les balles. Nous vous demandons d'être meilleurs, de regarder plus en profondeur, de lire et d'apprendre sur les maladies mentales, le suicide et la dépression, avant d'aggraver la situation des survivants en jugeant ce que nous ne comprenons pas, ce qui ne peut jamais être entièrement compris ».

Rose McGowan conclut sa lettre en encourageant ceux qui pensent au suicide à demander de l'aide, énumérant les lignes directes de prévention du suicide à travers le monde.

Cover Media