USA: une ordonnance restrictive émise contre l'assistant de la légende de la BD, Stan Lee © BELGA

Un tribunal de Los Angeles a émis une ordonnance restrictive temporaire contre un homme qui se présente comme l'assistant de la légende américaine de la bande dessinée Stan Lee, rapportaient les médias américains jeudi.

L'ordonnance a été émise mercredi contre Keya Morgan, à la demande de l'avocat de Stan Lee, Tom Lallas. Ce dernier accuse Keya Morgan d'être un "collectionneur qui s'est inséré dans la vie de M. Lee en tant qu'aide à domicile", selon des documents de justice cités par le New York Times.

M. Lallas explique que Stan Lee, 95 ans, souffre de perte de la mémoire, de problèmes de vision et d'ouïe et qu'il est "incapable de résister à l'emprise" exercée sur lui.

Le Hollywood Reporter rapporte pour sa part qu'une enquête pour maltraitance de personnes âgées, visant Keya Morgan, a été ouverte par la police de Los Angeles. Depuis le décès de sa femme Joan Lee l'été dernier, l'héritage (estimé à 50 millions de dollars) du créateur de Spider-Man, des X-Men et des Avengers, notamment, est la cible de nombreuses spéculations.

Dans une vidéo postée sur son compte Twitter en début de semaine, l'homme derrière l'empire Marvel expliquait qu'il n'avait "qu'un partenaire, qu'une personne qui (le) représente, Keya Morgan". "N'importe qui d'autre qui prétend me représenter invente des mensonges", ajoutait-il.

"J'ai pris grand soin de Stan Lee au court des dernières années, je n'ai jamais eu de problème avec Stan. J'ai eu une excellente relation avec lui comme il l'a dit au cours des dernières années (...) et je lui ai déjà sauvé la vie, au sens propre du terme", a déclaré Keya Morgan au site d'information people TMZ mercredi.