Angelina Jolie a visité la ville irakienne de Mossoul


Angelina Jolie a visité la ville dévastée de Mossoul en Irak, moins d'un an après le départ de Daech. Comme le rapporte M. People, elle a rencontré des habitants et des enfants de la ville en tant qu'envoyée spéciale du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.


Angelina Jolie s'est rendue à Mossoul le samedi 16 juin et a rencontré un homme et ses trois enfants, qui ont survécu à un raid aérien dans la ville déchirée par la guerre.

L'actrice américaine, qui participait à sa 61e mission dans le cadre de son poste d'envoyée spéciale du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, a parlé à Mohamed, qui a perdu sa fille de 17 ans après qu'un missile a détruit sa maison.

« C'est le pire état de destruction que j'ai vu pendant toutes ces années où j'ai travaillé avec le HCR, a déclaré la star de 43 ans à M. People. Les gens ici ont tout perdu : leurs maisons sont détruites, ils sont démunis. Ils n'ont pas de médicaments pour leurs enfants, et beaucoup n'ont pas d'eau courante ni de services de base, ils sont toujours entourés de cadavres dans les décombres. »

Sur les photos obtenues par la publication américaine, ont peut voir les deux filles de Mohamed en train de montrer fièrement leurs bulletins scolaire à Angelina Jolie, qui sourit en les lisant.

« Les filles que j'ai rencontrées ont parlé des années où elles n'ont pas pu aller à l'école, de voir des gens tués et d'avoir trop peur pour quitter leur maison, a-t-elle expliqué. Il est profondément bouleversant que des gens qui ont enduré une brutalité sans pareille aient si peu, bien qu'ils essaient d'une façon ou d'une autre, pour reconstruire la vie qu'ils avaient autrefois. »

L'actrice a souligné la nécessité que les habitants de Mossoul ne soient pas oubliés et a appelé la communauté internationale à « ne pas détourner leur attention de son peuple ».

L'ONU estime qu'au moins 40 000 maisons doivent être restaurées ou reconstruites et plus de deux millions de personnes ont été déplacées au cours des trois années de conflit. Bien que la ville ait été libérée du régime brutal de l'Etat islamique, les combats continuent.

Le voyage de samedi marquait la cinquième visite d'Angelina Jolie en Irak depuis 2001, et a coïncidé avec la fête musulmane Eid al-Fitr, qui marque la fin du Ramadan.

Cover Media