Natalie Portman lance une pétition pour arrêter la séparation des familles de clandestins aux Etats-Unis


De nombreuses stars, dont Natalie Portman, se sont élevées contre la nouvelle politique de tolérance zéro du gouvernement de Donald Trump concernant l'immigration clandestine. L'actrice a lancé une pétition qu'elle a expliquée dans un communiqué.


Natalie Portman est à la tête d'une nouvelle campagne qui demande aux législateurs américains d'arrêter de séparer les familles de clandestins, alors que les autorités américaines durcissent leurs lois contre l'immigration illégale. Le président américain Donald Trump ainsi que son administration sont sous le feu des critiques pour avoir récemment pris une approche de tolérance zéro à propos des immigrés traversant clandestinement la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Ils séparent maintenant les enfants de leurs parents lorsqu'ils les arrêtent.

Natalie Portman, qui est mère de deux enfants, a rejoint les efforts des activistes de la National Domestic Workers Alliance, et ensemble ils luttent contre « cette nouvelle politique brutale » en lançant une pétition sur MoveOn.org. Cette pétition sera ensuite remise à Kirstjen Nielsen, la Secrétaire de la sécurité domestique, ainsi qu'aux membres du congrès. « Cette pratique choquante, traumatisante et inhumaine n'a pas sa place dans notre pays, a écrit Natalie Portman dans un communiqué. Elle doit être stoppée immédiatement, et il faut arrêter de prendre ces enfants en otage pour passer d'autres lois anti-immigration. Nous devons nous exprimer avec force, et en grand nombre, afin que les médias restent concentrés sur cette affaire. J'ai rejoint la National Domestic Workers Alliance pour lancer cette pétition. S'il vous plaît, signez et restez en alerte pour trouver de nouvelles façons d'aider ces familles. » Au moment où nous écrivons cet article, plus de 250.000 personnes ont déjà signé la pétition.

Natalie Portman n'est pas la seule star à s'être élevée contre cette politique controversée. Bette Midler, John Legend et sa femme Chrissy Teigen, Ron Howard, Evan Rachel Wood, Alyssa Milano, ou encore Willie Nelson se sont prononcés contre.

Cover Media