"L'intime Festival" dévoile la programmation de sa sixième édition © BELGA

La 6e édition de "L'intime festival", dont l'acteur namurois Benoît Poelvoorde est le directeur artistique, se tiendra les 24, 25 et 26 août prochain au Théâtre Royal de Namur. La programmation du festival, qui se veut une réflexion sur la littérature et l'intime, rassemblera des artistes dans de multiples domaines artistiques, dont le duo de réalisateurs belges Stéphane Aubier et Vincent Patar.

Lancé en 2013, le festival proposera plusieurs rendez-vous, dont une lecture d'ouverture proposée par l'acteur et réalisateur français Mathieu Amalric et ce, en présence de l'auteur irlandais Sebastian Barry pour son livre "Des jours sans fin". Plusieurs "Grandes lectures" seront aussi proposées, dont une par l'actrice française Isabelle Nanty, une autre par le comédien belge Yoann Blanc ou encore par la comédienne Marie Gillain, avec pour certaines la venue des auteurs.

Pour le volet cinéma, une carte blanche est donnée au duo de réalisateurs belges Stéphane Aubier et Vincent Patar, notamment célèbres par la série télévisée et le long métrage "Panique au village". Au programme, des projections et des "surprises" préparées avec leurs invités, dont le duo de réalisateurs Nicolas et Bruno, déjà présents en 2017.

Côté musique, l'artiste sonore "considéré comme le précurseur de la French Touch" et récemment récompensé au Victoire de la musique 2018, Dominique Dalcan présentera sa dernière création "Tempérance".

Dans le chapitre consacré à l'illustration, le dessinateur de presse américain Gary Larson sera mis à l'honneur par Daniel Goossens, auteur de bandes dessinées, et Benoît Poelvoorde qui évoqueront son oeuvre.

Par ailleurs, tout comme l'an passé, de septembre 2018 à mai 2019, le festival ira à la rencontre des adolescents avec "L'intime festival à l'école". Durant cette période et sur inscriptions, cinq rendez-vous dans cinq domaines artistiques différents (photographie, théâtre, littérature, cinéma et illustration) seront proposés gratuitement à 500 élèves de 16 ans et plus, issus principalement de la province de Namur.

L'objectif est à la fois de proposer des oeuvres qui les interpellent, mais aussi de découvrir le champ des possibles.