Letitia Wright adorerait qu'on la considère comme une princesse Disney


Letitia Wright serait flattée si elle était considérée comme une princesse Disney par les fans de Black Panther. Dans une interview pour Liberti Magazine, elle est revenue sur un rôle qui a fortement marqué sa carrière.


Letitia Wright a joué Shuri, la sœur de T'Challa alias Black Panther, dans le film de Disney et des studios Marvel, et elle est rapidement devenue la chouchou des fans grâce à l'intelligence et le dynamisme de son personnage. Et bien qu'elle ait joué une princesse très différente des précédentes, elle aimerait néanmoins rejoindre leurs rangs.

« J'ai grandi en regardant des films Disney, et ils m'ont inspirée quand j'étais petite. Aujourd'hui, être considérée comme une princesse Disney, c'est juste, wow, incroyable, s'est-elle exclamée dans une interview pour Liberti Magazine. Dans l'ensemble, l'expérience entière a été une chose merveilleuse et je suis incroyablement reconnaissante. Indépendamment de l'accueil critique, je pense que lorsque vous avez fait quelque chose de bon et qui en vaut la peine, ça se suffit à soi-même. »

Avant son rôle dans Black Panther, qui l'a révélée au grand public, l'actrice de 24 ans était connue pour des rôles dans des séries telles que Top Boy, Doctor Who et Black Mirror. Cependant, la star britannique a un penchant particulier pour son personnage au sein de l'univers cinématographique Marvel et espère que Shuri inspirera les fans.

« Elle a de bonnes intentions et veut utiliser son esprit pour créer des appareils technologiques afin d'aider son pays à progresser de manière constructive, a-t-elle expliqué. Et si cela inspire quelqu'un du monde réel à faire quelque chose comme ça, alors tant mieux. J'espère que quand une jeune actrice en herbe voit ce film, elle peut voir qu'il est possible pour les femmes de faire des avancées technologiques importantes. »

Cette année, Letitia Wright a également joué dans Ready Player One et a eu la chance de rencontrer le célèbre réalisateur Steven Spielberg.

« Il est simplement venu vers moi et a dit : " Salut, je suis Steven. " J'étais juste époustouflée que quelqu'un comme ça puisse être si modeste (...) c'était un moment super cool », a-t-elle conclu en souriant.

Cover Media