"Vous allez me foutre la paix !" : Très remonté, Gérard Depardieu s'emporte face à des journalistes


Le Festival international du film de Bruxelles a ouvert ses portes ce lundi 25 juin, avec un invité de marque : Gérard Depardieu, venu introduire la projection du film Les Valseuses, dans lequel il a joué en 1974 aux côtés de Patrick Dewaere et Miou-Miou. Né en Belgique, le légendaire acteur a du faire face aux nombreuses questions de la foule de journalistes venus l'interroger. Dont une, qui lui a demandé où il résidait durant le temps du festival.

"Je ne vais pas vous dire le quartier où je suis. Déjà que je peine à me déplacer et à sortir", répond sèchement l'acteur. "Déjà que je peine à me déplacer et à sortir. Heureusement que je prends des scooters, que je suis en casque et que la police m'aide. Alors vous n'allez pas vous y mettre. Vous allez me foutre la paix quand même, ok ? Même si vous êtes jolie."

Une sortie virulente dont seul Gérard a le secret. Et le show n'était pas fini. Verre de rouge au poing, l'acteur, connu pour ses coups de sang, a enchainé lorsque la reporter lui a demandé ce qu'il aimait à Bruxelles : "Non, rien ! J'aime pas les journalistes, j'aime pas répondre aux questions, ça me gonfle, ok ? Merci les gars, merci."

Et si sa bonne humeur était déjà largement entamée, une ultime question sur la situation politique française aura eu raison de ce qu'il en restait : "Non, je ne parle pas aux journalistes, bordel ! Mais c'est pas vrai ! Mais c'est quoi cette maladie ?!" Manifestement gênés par la tournure de la table ronde, les organisateurs ont alors décidé d'évacuer les journalistes de la salle.