Plus de 2.000 personnes attendues pour la 33e édition du Verdur à la Citadelle de Namur © BELGA

Plus de 2.000 personnes sont attendues et espérées pour la 33e édition du festival "Verdur 2018", qui se déroulera le samedi 30 juin au Théâtre de Verdur de la Citadelle de Namur. Les organisateurs misent cette année sur une programmation éclectique, diversifiée, jeune et gratuite.

Après une année d'absence, un groupe de Namurois a décidé de ressusciter le festival que la Ville avait choisi de ne plus subsidier l'an dernier, faute d'intérêt du public. Pour ce faire, les organisateurs misent sur un retour à la gratuité, mais aussi sur une affiche plus variée. "On élargit le festival aussi à la pop, l'électro, le hip-hop,... afin d'attirer un maximum de monde, c'est pourquoi nous avons aussi abandonné la connotation Rock dans le nom", explique l'organisateur Michel Degueldre. En effet, autrefois "Verdur rock", le festival est désormais baptisé "Verdur 2018".

Dès 14h00, une série de groupes se succèderont tant sur la scène du théâtre que dans la salle du Belvédère, située à côté. "BRNS" (post-punk électro), "Run Sofa" (musique alternative/Indé), "General Electriks" (electro-pop) ou encore le chanteur Arno accompagné de ses trois musiciens sous le nom de "Tjens Matic" (Rock), se produiront notamment sur la scène du théâtre.

Par ailleurs, le festival s'est engagé en faveur de l'environnement et se veut 100% écoresponsable, mais privilégie aussi la mobilité douce en conseillant aux festivaliers de se rendre sur le site via des navettes gratuites du TEC depuis la gare de Namur. Des retours seront également organisés en bus jusque 2h00 du matin.

Enfin, quatre bars ainsi que des foodtrucks sont prévus et des points de distribution d'eau gratuite seront accessibles. "Nous espérons faire au moins aussi bien que l'édition 2016, à savoir 1.500 personnes, mais vu l'engouement sur les réseaux sociaux, nous attendons minimum 2.000 personnes", précise l'organisateur. Le site a quant à lui une capacité d'accueil de 7.000 personnes.