Des militaires condamnés au Chili pour l'assassinat d'un chanteur en 1973 © BELGA

Près de 45 ans après la mort du chanteur chilien Victor Jara, neuf ex-militaires ont été condamnés mardi pour son assassinat. Ils ont écopé de peines allant de cinq à 15 ans de prison.

Victor Jara, alors âgé de 41 ans, avait été torturé et tué par les soldats du général Augusto Pinochet le 16 septembre 1973, cinq jours après que les putschistes eurent renversé le président Salvador Allende.

Victor Jara, chanteur, compositeur et directeur de théâtre, avait été enlevé, emmené et fait prisonnier dans un stade à Santiago, la capitale, où le régime emprisonnait ses opposants. Selon les témoins qui en sont ressortis, les putschistes ont brisé les doigts du chanteur afin qu'il ne puisse plus jamais jouer de la guitare, avant de l'exécuter.

Après la chute du régime Pinochet, le stade a été rebaptisé au nom de Victor Jara.