Tom Hardy et Charlotte Riley attendraient leur deuxième enfant


Les acteurs Tom Hardy et Charlotte Riley devraient bientôt être parent pour la deuxième fois, selon le Mail on Sunday. L'acteur et sa femme continuent en tout cas de faire profil bas...


Tom Hardy et sa femme, l’actrice Charlotte Riley, attendraient leur deuxième enfant. La rumeur a débuté après qu’elle a assisté à l’avant-première de son nouveau film, Swimming With Men, portant une robe large, qui cachait ses formes. Elle était accompagnée de Tom Hardy, qui portait lui un tee-shirt blanc, un jean, et des baskets, ainsi qu’une veste en cuir.

Le couple, qui protège férocement sa vie privée, s’est rencontré sur une adaptation des Hauts de Hurlevent en 2009 et s’est marié en secret en 2014. Ils n’ont pas encore commenté la rumeur, colportée par le Mail on Sunday.

Ils ont déjà un enfant ensemble, mais n’avaient pas annoncé la grossesse avant le troisième trimestre, lorsqu’elle était arrivée sur le tapis rouge de l’avant-première du biopic des frères Kray, Legend, dans lequel jouait son mari, en septembre 2015. L’enfant est quant à lui né fin octobre de la même année, mais le couple n’a donné ni son genre, ni son prénom. Tom Hardy a, de son côté, un fils âgé de 10 ans, Louis, né de sa relation avec Rachael Speed.

Si Tom Hardy garde sa vie privée pour lui, il a tout de même expliqué à GQ que la paternité l’avait changé, en mieux. « Ma relation principale était avec moi-même, et ça a été interrompu pour toujours quand je me suis rendu compte que j’allais être père. Cela a retiré tellement de m*rde de ma tête. Il y a cette idée selon laquelle pour vraiment s’occuper bien de quelqu’un, il faut s’occuper bien de soi. Être en forme, prêt, et faire les choses. J’étais en bonne santé, et j’avais déjà pas mal de m*rde derrière moi, la désintox, et tout, mais je n’avais pas d’ancrage. Un enfant, c’est une ancre. Et elle pèse lourd. Est-ce que ton fils sera à ton image ? Puis il y a la peur de devenir comme ton père. Et la peur de ne pas être comme ton père. Toutes ces conversations étaient marrantes, en tant qu’hypothèses, et maintenant, elles deviennent vraies. On ne peut pas revenir en arrière quand on a un enfant », a-t-il expliqué.

Cover Media