Luc Besson : accablé par de nouvelles accusations


Si Luc Besson avait démenti les premières accusations, il semble aujourd’hui en très mauvaise posture. De nombreux témoignages rassemblés par Mediapart accablent le réalisateur.


Le réalisateur Luc Besson est accusé par plusieurs femmes d'avoir eu un comportement plus qu'inapproprié à leur égard. Comme pour le producteur Harvey Weinstein, l'acteur Kevin Spacey ou encore le réalisateur James Toback, il aura fallu le courage d’une personne pour enfin délier les langues. Quand au mois de mai (18), l’actrice Sand Van Roy a accusé Luc Besson de l’avoir violée dans un palace parisien après l’avoir droguée, le réalisateur s’en était d’abord tiré à bon compte par un simple démenti. Mais la publication d'une enquête par Mediapart met à mal la défense du réalisateur de Léon.

D un article choc publié hier (9 juillet 18) par Mediapart, de nombreuses femmes l’accusent de « comportements sexuels inappropriés ». Une des femmes qui a décidé de prendre la parole décrit d’abord un « homme charmant » rencontré à Los Angeles. De passage à Paris, elle décide d’accepter son invitation. « Il n'a même pas terminé de fermer la porte qu’il s'est jeté sur moi, pour me toucher ou pour m'embrasser », se souvient-elle.

« À chaque fois que nous prenions l'ascenseur ensemble, il m'embrassait de force, me mettant sa langue dans la bouche, et bien que je le repousse, il me prenait dans ses bras et me touchait les seins et les fesses », témoigne une directrice de casting, ajoutant que le réalisateur n’hésitait pas à l’humilier en public, lui demandant une fellation en présence d’un technicien, ce que bien sûr elle refusait.

Lucide, une ancienne employée de la société de production de Luc Besson, EuropaCorp, décrit un engrenage qui aurait pu ne jamais prendre fin. « Il entend quand on dit "non" mais ce ne sera pas pérenne parce qu'il recommencera, affirme-t-elle. À chaque fois, il essaye de gravir de nouveaux paliers. »

Pour l'instant, Luc Besson a préféré garder le silence.

Cover Media