Henry Cavill s'excuse pour ses remarques sur le mouvement #MeToo


Henry Cavill s'est excusé dans le Huffington Post pour les propos qu'il a tenus au sujet du mouvement #MeToo dans une récente interview. Il avait déclaré qu'il avait peur de parler aux femmes de crainte d'être qualifié de « violeur ».


L'acteur Henry Cavill a réagi aux commentaires dont il a fait l'objet après un entretien avec GQ Australia, au cours duquel il a suggéré que le flirt est devenu une chose « délicate et sensible » dans le climat actuel.

Dans un message d'excuse adressé au Huffington Post, il a écrit : « Ayant vu la réaction à un article en particulier sur mes sentiments sur les rencontres et le mouvement #MeToo, je voulais juste m'excuser pour toute confusion et tout malentendu que cela a pu créer. Être insensible n'était absolument pas mon intention. À la lumière de cela, je voudrais simplement clarifier et confirmer à tous que j'ai toujours eu et j'aurai toujours la plus haute estime pour les femmes, peu importe le type de relation que j'ai avec elles : amitié, relation professionnelle ou amoureuse. Jamais je n'aurais l'intention de leur manquer de respect de quelque manière que ce soit. Cette expérience m'a appris une leçon précieuse sur le contexte et la nuance des libertés éditoriales et je me réjouis de clarifier ma position à l'avenir sur un sujet qui est si important et que je soutiens de tout cœur ».

Dans l'article récemment publié en ligne, l'acteur britannique avait admis qu'il hésitait maintenant à draguer les femmes, parce qu'il craignait les réactions des militantes féministes, désireuses d'exposer les célébrités masculines qui vont trop loin. La star de Man of Steel a affirmé que draguer la mauvaise femme serait comme se « jeter dans les feux de l'enfer », ajoutant qu'il n'a jamais eu à faire face au harcèlement sexuel sur un plateau de tournage ou dans les coulisses.

« (Je suis) assez chanceux pour ne pas être avec le genre de gens qui se comportent de cette façon, a-t-il expliqué à GQ Australia. (J'ai été dans) des situations avec des gens avec qui j'ai travaillé et qui étaient peut-être trop familiers avec certaines des actrices, mais je les ai toujours abordées pour leur dire (aux femmes) : " Hey, ça va ? " » Et l'acteur de 35 ans aime à penser qu'il n'a jamais été « comme ça », avant d'avouer que séduire était devenu une chose « délicate et sensible », tout en insistant sur le fait que la façon dont les hommes traitent les femmes sur le lieu de travail et ailleurs doit changer.

« Il est important de garder aussi les bonnes choses du passé, et de se débarrasser des mauvaises choses. Il y a quelque chose de merveilleux dans le fait qu'un homme courtise une femme. Je pense qu'une femme devrait être courtisée, mais peut-être que c'est démodé de ma part de penser ça. C'est très difficile de le faire s'il y a certaines règles en place, parce que du coup c'est un peu du style : "Eh bien, je ne veux pas aller lui parler, parce que je vais être considéré comme un violeur ou quelque chose comme ça''. Donc, vous êtes là : ''Oubliez ça, je vais appeler une ex-petite amie à la place'', et vous revenez à une relation qui n'a jamais vraiment fonctionné. »

Cover Media