La trente-septième édition du festival "Jazz Midelheim" aura lieu du 9 au 12 août prochains dans le parc den Brandt, à Anvers (Wilrijk). Deux grands saxophonistes américains, Archie Shepp et Steve Coleman, y participeront mais aussi de grandes pointures du jazz belge telles que le guitariste Philip Catherine, les chanteuses Selah Sue et Mélanie De Biasio, les saxophonistes Ben Sluijs et Robin Verheyen et le Brussels Jazz Orchestra qui célèbre cette année son vingt-cinquième anniversaire, annoncent les organisateurs de cet événement musical.

Ces derniers ajoutent que le saxophoniste, clarinettiste et compositeur français Sylvain Rifflet effectuera le tour de force de se produire le 11 août en compagnie de quatre formations différentes. Ils précisent, par ailleurs, que l'ouverture des portes aura lieu chaque jour à 14h00, hormis le dimanche 12 août, qui s'ouvrira à 12h30.

Les trois premiers jours, les concerts proprement dits débuteront vers 15h30 et c'est le pianiste Bram Weijters et son ensemble jazz-rock, les "Crazy Men", qui ouvriront le bal le 9 août. Le même soir, à 21h30, deux ténors hip hop,Yasiin Bey et Talib Kweli, les fameux "Blackstars", se produiront en compagnie du "Hypnotic Brass Ensemble".

Le 10 août, le Brussels Jazz Orchestra se produira à plusieurs occasions tandis que Philip Catherine et son "Réunion Band" monteront sur scène à 19h30 suivis à 21h30 par la chanteuse Mélanie De Biasio.

Le programme du 11 août comprend les concerts des ensembles de Ben Sluijs (15h30) et Robin Verheyen (17h30). A 21h30, le spectacle "Jazz Loves Disney" est prévu avec Selah Sue, qui participe au deuxième album éponyme en interprétant "So this is love", la chanson dévolue à Cendrillon, mais aussi de Ben l'Oncle Soul (France) avec "I wanna be like you", tiré du Livre de la Jungle.

Le festival s'achèvera en apothéose le dimanche 12 août avec les concerts donnés à 14h00 par le très apprécié trio belge "Aka Moon", mais aussi par Steve Coleman, flanqué de "The Five Elements" (18h00) ainsi que par l'ensemble de Archie Shepp qui a invité le trompettiste américain Randy Brecker pour rendre un vibrant hommage à l'un de ses maîtres, John Coltrane (1926-1967), qu'il aura côtoyé au début de sa propre carrière artistique.