Des Francos éclectiques pour la clôture de la 25e édition © BELGA

Les organisateurs des Francofolies ont joué la carte de l'éclectisme dimanche en programmant sur une même journée et dans une fenêtre de six heures Caballero & JeanJass, Cœur de Pirate, Human League, Vianney et Henri PFR. Un mélange des genres et des publics qui a fonctionné au regard des foules amassées devant les différentes scènes.

Caballero & JeanJass, qui faisaient leurs grands débuts spadois, ont eu la lourde tâche de lancer la soirée. Un public conquis, acquis à leur cause venu découvrir leur nouvel album "Double Helice 3" et partager leurs tubes plus connus. Les rappeurs bruxellois ont fait mouche pendant que Blanche, qui s'offrait, elle, son tout premier festival, déroulait les chansons de son nouvel album tout en oubliant pas au passage le titre "City Light" qui l'a porté au-devant la scène internationale lors de l'Eurovision. Une prestation spadoise remarquée.

Pendant ce temps, les terrasses de la Ville d'eau étaient prises d'assaut bien que l'affluence en centre-ville était moindre que les autres années. La place du Monument était, elle, le temps du concert de Cœur de Pirate, le centre névralgique pour profiter du show sur grand écran de Béatrice Martin qui avait hâte d'être trois heures plus tard. "Je sais, vous êtes venus pour Vianney. Moi aussi. Ca, va être chouette." En attendant, elle a transpercé le cœur des Francofous venus découvrir son nouvel album et jouer les chœurs sur ses titres connus et appréciés.

Si tout le monde était venu pour Vianney, beaucoup étaient également présents pour voir à l'oeuvre The Human League, groupe mythique des années 80 et influenceur de nombreux artistes. Une pépite pour fêter les 25 ans du Festival avec un "Don't you Want me" en clôture qui a transformé le front stage en karaoké géant et la Galerie Léopold II en dance floor.