Tom Hardy : Venom, un défi irrésistible


L'acteur Tom Hardy est ravi d'incarner Venom. Il se régalait à l’idée de jouer deux personnages dans le film adapté du comic, comme il l'a expliqué à Entertainment Weekly.


Tom Hardy joue dans le film de superhéros le rôle de Eddie Brock, un journaliste qui enquête sur la mystérieuse Life Fondation qui, entré en contact avec un alien parasite connu comme un symbiote, est infecté et devient le anti-héros Venom. Dans de nombreuses scènes Eddie et Venom interagissent, et Tom Hardy a reconnu qu’il adorait ce défi. Il l’avait déjà fait une fois dans le film de gangster Legend, dans lequel il jouait les jumeaux Kray.

« Je devais incarner deux personnages différents tout au long du film et c’est un défi que je recherchais vraiment, a-t-il dit à Entertainment Weekly. Je l’avais déjà fait dans un film de gangster où je jouais les deux jumeaux. Alors quand l’opportunité de jouer Venom s’est présentée… La chose intéressante à son propos, c'est son côté Mr Jekyll et Dr Hyde. Cela me permet de jouer deux personnes très différentes dans le même corps. »

Pour filmer la scène, Tom Hardy joue un personnage et écoute le texte de l’autre, qu’il a déjà enregistré, dans son oreille, ainsi il peut être convaincant en interagissant et en discutant avec lui-même, mais il reconnaît que cela peut sembler étrange pour les autres. « Cela semble curieux de l’extérieur si on n’entend pas ce que j’entends. Cela ressemble à un type qui parle tout seul, ce qui est en partie le problème d’Eddie Brock », dit en riant le comédien de 40 ans.

Le metteur en scène Ruben Fleischer a aussi rendu hommage à sa star et a expliqué que c’était impressionnant de le voir tenir les deux rôles en même temps. « Je peux vraiment témoigner du talent de Tom. Il devait jouer ces deux personnages à la fois et le voir se débrouiller avec les deux personnalités dans sa tête en même temps, pour moi le metteur en scène, c’était amusant. Il devenait littéralement l’opposé de lui-même. Vraiment, c’était impressionnant », s’est-il extasié.

Cover Media