Gemma Arterton : inspirée par le divorce


La comédienne Gemma Arterton a tourné dans sa ville natale de Gravesend pour son dernier film, The Escape. Le film, très personnel, s’inspire de l’histoire d’un divorce dans sa famille, a-t-elle confié à Cover Media.


Dans The Escape, l'actrice britannique Gemma Arterton joue Tar, qui décide de s’acheter un aller simple pour Paris, abandonnant son mari (Dominic Cooper) et ses deux enfants, après avoir mené une vie de famille déprimante. Pour jouer ce film de femme insatisfaite dans son mariage, Gemma Arterton explique qu'une grande partie de son interprétation vient de sa propre vie.

« J’ai grandi dans une maison où il y avait partout des divorces. Tous mes grands-parents, ma mère, mon père, ils ont tous divorcé. Je n’ai en fait aucune référence d’un mariage qui aurait fonctionné. Je me suis appuyée là-dessus. Je me suis appuyée sur ma vie, mes relations. C’est bizarre, parce qu’on arrive avec sa propre histoire, mais on invente aussi. J’ai travaillé avec Dominic Cooper. Il apportait aussi son histoire, et j’y répondais. À la fin, cela donne une fiction. Même si on y met son expérience personnelle, cela devient autre chose », a confié la comédienne de 32 ans à Cover Media.

Le film résonne particulièrement pour la star, car il a été tourné dans une maison de sa famille, dans sa ville, à Gravesend, dans le Kent. Les enfants de la famille sont devenus des figurants dans le film. Sa partenaire, Frances Barber, qui joue à l’écran la mère de Gemma, l’a aussi aidée à renforcer son personnage. « On a tourné dans la maison de ma mère, et Frances a copié sa façon d’être. Elle portait les mêmes vêtements et prenait le même accent. Elle disait : “Tu sais ce que je fais, je travaille au pub sept jours sur sept”. C’est ce que faisait ma mère, elle travaillait au Somerset Arms (un pub) », dit-elle en souriant.

« Cela m’a beaucoup aidée d’être dans ma maison, ajoute-t-elle. Les vides se remplissent d’un coup. »

Cover Media