Philippines : le président Rodrigo Duterte ordonne la destruction de 68 voitures du luxe au bulldozer


Ancien avocat, Rodrigo Duterte a une manière bien à lui de gérer les affaires d'Etat depuis son intronisation à la présidence de l'archipel en 2016.

Ce 30 juillet 2018, il est venu en témoin à Port Irene pour savourer la destruction de 68 véhicules de luxe. Rassurez-vous, ça restait de la contrebande. Mais les images restent choquantes pour tout amoureux de la mécanique. La valeur total de cette galerie (faussement) luxueuse fut tout de même estimée à 227 millions de peso philippins, soit pratiquement 3 700 000 euros. Ces véhicules avaient été importé illégalement sur le territoire et aucune taxe n'avait été payé lors de leur passage à la douane. Des raisons suffisantes pour que Duterte ordonne leur destruction. "J'ai décidé de détruire ces véhicules de contrebande parce que nous devons montrer au monde que nous sommes un lieu viable", a-t-il déclaré en préambule.

A coup de bulldozer

La vidéo de ces destructions a été partagé par le compte officiel de l'Etat philippin sur Facebook, et relayé sur les réseaux sociaux. Après une longue présentation des véhicules, vient la manière de procéder. On y voit des bulldozers et des tractopelles écraser et aplatir la soixantaine de voitures et motos de luxe, à la chaîne. L'intervention a duré moins d'une heure. Rapide et efficace.

 A noter que ce n'était pas son premier coup d'essai, puisqu'en février dernier, une trentaine de voiture avaient subi ce même sort.