La famille de Steve McQueen a assigné en justice le constructeur automobile italien Ferrari, qu'elle accuse d'avoir utilisé indûment le nom de l'acteur américain pour promouvoir l'un de ses modèles.

Pour célébrer son soixante-dixième anniversaire (1947-2017), la firme à l'étalon noir a sorti une série spéciale conçue autour de modèles ou de personnalités emblématiques associées à la marque.

Dévoilée en 2016, la ligne comprenait notamment un modèle baptisé "The McQueen", inspiré d'une Berlinetta Lusso 250 GT, dont l'acteur posséda un exemplaire de son vivant.

Dans le document de l'assignation, la famille assure n'avoir jamais donné autorisation à Ferrari d'utiliser le nom de Steve McQueen, décédé prématurément en 1980 à 50 ans.

En utilisant indûment le nom de l'acteur, le constructeur "a réalisé un chiffre d'affaires et des bénéfices significatifs", avance l'assignation, déposée lundi devant un tribunal de Los Angeles. Depuis le lancement, Ferrari a changé le nom du modèle, qui ne s'appelle plus "The McQueen" mais "The Actor", mais, relève la famille, continue de faire référence au comédien dans la description de la voiture.

La famille McQueen demande à la justice d'enjoindre Ferrari de ne plus utiliser le nom de l'acteur et de communiquer des données chiffrées relatives aux ventes et aux bénéfices tirés des ventes de modèles utilisant le patronyme et l'image de l'ancienne vedette. Elle réclame que l'ensemble de ces bénéfices lui soient reversés, ainsi que des dommages et intérêts d'un montant minimum de trois millions de dollars.