La seconde et dernière journée du Ronquières Festival s'est ouverte dimanche sur une plaine toujours très ensoleillée du Plan Incliné de Ronquières. Durant les deux jours de ce jeune mais désormais confirmé festival ronquiérois (Braine-le-Comte), le public a pu apprécier une trentaine de prestations, en alternance sur les deux scènes que compte le festival. Lily Allen, la chanteuse pop anglaise, est l'artiste internationale qui va clôturer l'édition, elle présentera son nouvel album "No Shame" aux milliers de festivaliers.

Comme la veille, la journée de dimanche a vu défiler une dizaine d'artistes et de groupes sur les scènes bâbord et tribord. Le groupe belge The Rackers était suivi du chanteur français Laurent Lamarca en début d'après-midi. Des airs de Melbourne (Australie) avec les frères jumeaux de Pierce Brothers ont ensuite envahi le site pour laisser place au groupe "Thérapie Taxi" qui n'en a pas fini de surprendre avec sa pop francophone en lorgnant du côté de l'électro et de rythmes punk-rock. Un autre groupe qui prend son envol et qui était présent ce dimanche au Plan Incliné était Intergalactic Lovers, groupe 100% belge qui déverse son indie-rock de manière percutante. Tamino, lui aussi est belge, et promet beaucoup dans les années à venir. Vers 17h50, retour au sons plus rock avec Nada Surf, valeur sûre de ces dernières années, qui fêtait les quinze ans de l'album "Let Go", le préféré de ses fans.

C'est véritablement le groupe survolté et puissant Triggerfinger, ce trio anversois, qui a enflammé les festivaliers de Ronquières avec un show explosif pour entamer la soirée. De quoi donner le ton au reste de la soirée de dimanche avec un public conquis, et toujours aussi nombreux, venu assister aux prestations de Django Django (20h10), Girls In Hawaï (21h20) et Kyo (22h30). L'événement musical ronquiérois se poursuivra tard dans la soirée de dimanche avec la chanteuse britannique Lily Allen (23h40), qui clôture la septième édition du festival.