Le chanteur français Bertrand Cantat a déposé plainte en juillet pour "dénonciation calomnieuse" contre une militante féministe qui l'avait mis en cause dans le suicide de son ex-femme, affaire dans laquelle il a été blanchi, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

Cette plainte contre la militante Yael Mellul de l'ex-leader de Noir Désir, condamné pour la mort en 2003 de sa compagne Marie Trintignant, a été déposée le 5 juillet auprès de la Division interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Bordeaux, dans le sud-ouest de la France, selon le parquet de Bordeaux.

La veille, une plainte de l'association féministe Femme et libre, présidée par Yael Mellul, qui accusait le chanteur Bertrand Cantat d'avoir poussé au suicide par ses violences son ex-épouse Krisztina Rady, avait été classée sans suite par le parquet de Bordeaux, comme les trois autres enquêtes déjà menées dans cette affaire.

Marié en 1997, le couple s'était séparé peu après la naissance de leur fille, le chanteur ayant fait la connaissance de l'actrice Marie Trintignant. Ils ont eu deux enfants et n'ont jamais divorcé.

Krisztina Rady a été retrouvée pendue en janvier 2010 au domicile conjugal à Bordeaux. Le chanteur, libre depuis octobre 2007 après avoir purgé sa peine pour des coups mortels sur Marie Trintignant en 2003, avait été mis hors de cause dans ce suicide.

Début juin, le parquet de Bordeaux avait confirmé qu'une nouvelle enquête avait été ouverte sur le suicide de l'épouse du chanteur de 54 ans pour vérifier "des éléments" transmis par Yael Mellul, ancienne avocate du dernier compagnon de Krisztina Rady. Cette dernière avait indiqué avoir été entendue par la police le 23 mai et, à l'issue de cette audition, avoir porté plainte. Elle avait déposé une plainte similaire en 2014, déjà classée sans suite.