Scandale sexuel parmi les YouTubeurs français © BELGA

Squeezie, de son vrai nom, Lucas Hauchard, est un vidéaste français rendu célèbre sur YouTube où il se filme en train de tester des jeux vidéos. Lundi, il a dénoncé des faits d'abus sexuel sur mineurs, sur le réseau social Twitter.

"Les YouTubers (y compris ceux qui crient sur tous les toits qu'ils sont féministes) qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels on vous voit", a écrit l'homme aux 11 millions d'abonnés sur YouTube.

Comme un véritable pavé dans la marre, la publication a suscité un grand intérêt parmi les internautes, qui n'ont pas hésité à porter des accusations ciblées et à utiliser le hashtag #BalanceTonYoutubeur. Ce dernier, faisant référence au hashtag #BalanceTonPorc, lancé suite à l'affaire Weinstein, pour inciter les femmes à dénoncer leurs agresseurs sur la toile.

Mais Squeezie a tenu à tempérer le débat, et à se protéger de toute accusation non fondée, dans un second tweet : "Je ne vais pas porter d'accusations précipitées, mais les concernés ne sont pas forcément ceux auxquels vous pensez. Je voulais dans un premier temps mettre un doigt sur ces pratiques et inciter les concernés à vite arrêter. Traiter ce sujet est complexe et nécessite du temps", a conclu Lucas Hauchard.