La chanteuse de soul américaine Aretha Franklin est décédée © BELGA

La célèbre chanteuse de soul américaine Aretha Franklin est décédée ce jeudi à son domicile, rapporte l'agence de presse américaine AP. Elle était âgée de 76 ans.

Depuis lundi, on savait l'interprète de succès comme "Respect" et "I Say a Little Prayer", dans un état grave. Sa famille avait demandé au public de prier et de respecter son intimité.

Aretha Franklin, à qui un cancer avait été diagnostiqué en 2010, a chanté pour la dernière fois en novembre 2017 au profit de la fondation d'Elton John contre le sida.

Son dernier concert avait eu lieu à Philadelphie, en Pennsylvanie, en août 2017. "C'était un spectacle miraculeux étant donné qu'Aretha combattait déjà l'épuisement et la déshydratation", souligne le journaliste Roger Friedman sur son site.

Au printemps dernier, elle avait annulé une série de concerts, dont l'un prévu le jour de son anniversaire, pour des raisons de santé.

Au cours de sa longue carrière, la chanteuse a remporté 18 Grammy Awards, les récompenses musicales les plus prestigieuses. Elle est notamment la première femme à avoir été admise au "Rock and Roll Hall of Fame", le panthéon américain du rock, en 1987, quatre ans après sa création.

Parmi ses principaux hits figurent "(You Make Me Feel Like) A Natural Woman", "Day Dreaming", "Jump to It", "Freeway of Love" ou encore "A Rose Is Still A Rose".

En 2005, elle avait reçu du président George W. Bush la médaille de la Liberté, la plus haute distinction américaine pour un civil.

En janvier 2009, elle avait chanté pour l'investiture du président Barack Obama, premier président afro-américain de l'Histoire des Etats-Unis, après avoir chanté pour l'investiture du précédent président démocrate, Bill Clinton, en 1993.