Cambodge: un cinéaste australien gracié va être expulsé © BELGA

Un cinéaste australien gracié et libéré vendredi après avoir été condamné à six ans de prison au Cambodge pour avoir fait voler un drone au-dessus d'une manifestation d'opposition, va être expulsé samedi, ont indiqué les services d'immigration.

Le tribunal de Phnom Penh qui avait condamné James Ricketson, âgé de 69 ans, avait évoqué une "collecte d'informations susceptible d'affecter la sécurité nationale", au terme d'un procès qualifié de "simulacre absurde" par Human Rights Watch.
L'Australien a reçu vendredi une grâce royale du roi du Cambodge demandée par le Premier ministre Hun Sen.
"Nous allons l'expulser aujourd'hui", a fait savoir Keo Vanthan, porte-parole du ministère de l'immigration, à l'AFP. "Nous recherchons un vol."
L'information a été confirmée par l'avocat de M. Ricketson, Kong Sam Onn, qui précise que son visa pour le Cambodge a expiré.
Le cinéaste australien était détenu depuis juin 2017 pour avoir fait voler un drone au-dessus d'un rassemblement du principal parti d'opposition, le Parti du sauvetage national du Cambodge (Cambodge National Rescue Party, CNRP).
Lors de son procès en août, son compatriote Peter Weir, plusieurs fois nommé aux Oscars et salué par la critique pour "The Truman Show" et "Le Cercle des poètes disparus", était venu témoigner en sa faveur.