Gérard Depardieu compare Emmanuel Macron à Vladimir Poutine


Pour Gérard Depardieu, il n’y a aucune différence entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. C’est ce qu’il a affirmé dans les pages de Nice Matin, et vue l’amitié qu’il porte au leader de la Russie, c’est peut-être un compliment.


Gérard Depardieu aurait-il fait un compliment au président français Emmanuel Macron ? L’acteur a en effet comparé le chef de l’Etat français à son homologue russe, Vladimir Poutine, dont il est très proche. « Il faut arrêter de dire des conneries. Cela fait trente ans que la Russie a changé. Poutine, il est ce qu’il est, mais je vais vous dire, Macron est comme Poutine », a-t-il déclaré dans les pages de Nice Matin.

Gérard Depardieu, qui revient tout juste de Corée du Nord où il a assisté aux célébrations du 70e anniversaire de la dictature, reste en revanche sur ses positions en ce qui concerne les journalistes. Il ne leur accorde aucune confiance.

« Je ne fais pas d’interviews car je n’ai rien à dire qu’on n’ait déjà dit sur moi. Vous n’avez qu’à lire le Paris-Match de cette semaine, ce n’est pas moi ni un journaliste qui raconte, mais Monsieur Yann Moix. Je ne fais pas confiance aux journalistes, c’est tout. On est dans un siècle de mensonges et de tweets », a-t-il déclaré.

C'est en effet Yann Moix qui a amené Gérard Depardieu en Corée du Nord. L'auteur et chroniqueur des émissions de Thierry Ardisson réalise un documentaire sur le monstre sacré du cinéma et le régime de Pyongyang. « J’arrive à une heure et demie de film à peu près, film que je vais appeler "70", pour commémorer ces deux anniversaires connexes : les 70 ans de la République populaire démocratique de Corée, et la naissance de Gérard Depardieu, deux monstres sacrés. Ces deux monstres opaques, on croit les connaître mais on n’en connaît absolument rien. Les voir mêlés l’un à l’autre était une expérience absolument hors norme. J’ai vu se fissurer le logiciel nord-coréen à mesure que Gérard pénétrait dans le pays », a déclaré Yann Moix au micro de France Inter la semaine dernière.

Cover Media