Le prince Harry et son épouse Meghan ont enlevé vendredi matin leurs chaussures pour participer à un rassemblement coloré de surfeurs sur le sable de l'emblématique plage de Bondi Beach, à Sydney.


Colliers de fleurs autour du cou, le duc et la duchesse de Sussex se sont assis en cercle avec les membres de l'association OneWave, qui promeut les activités de plein air comme le surf pour dépasser ses problèmes psychologiques. Dans la brume matinale, Meghan, en robe d'été, et Harry, pantalon beige et chemise bleue, sont allés à la rencontre de surfeurs venus prendre la mythique vague de Bondi.

De nombreux riverains étaient massés à proximité pour apercevoir le couple royal britannique. "On entend encore aujourd'hui des gens qui se souviennent de la visite de la reine" en 1954, explique Christopher Cundle, 26 ans. "Et ils en parlent toujours." "Je peux facilement imaginer que c'est un événement dont je parlerai à mes petits-enfants et aux générations futures. C'était super", poursuit-il.

Harry, 34 ans, et Meghan, 37 ans, qui viennent d'annoncer qu'ils attendaient un bébé au printemps prochain, ont entamé lundi à Sydney une tournée de 16 jours dans le Pacifique. La reine Elizabeth II est toujours officiellement le chef de l'Etat australien, mais une courte majorité des Australiens sont, selon les derniers sondages, favorables à une rupture des liens avec Londres et à l'avènement d'une république. Le pouvoir de la Couronne britannique sur l'Australie est largement symbolique. La reine Elizabeth jouit d'une très grande popularité auprès des Australiens mais aux yeux de certains, la monarchie n'est que la relique anachronique du règne colonial britannique.

Pour autant, Harry et Meghan ont partout été chaleureusement accueillis en Australie. Vendredi, le prince doit encore escalader le Sydney Harbour Brigde et hisser le drapeau pour inaugurer les Invictus Games, compétition ouverte aux blessés et invalides de guerre. Lundi, ils se rendront sur Fraser Island, la plus grande île de sable du monde, dans le Queensland, avant de s'envoler pour les Fidji, les Tonga et la Nouvelle-Zélande.