Joël Dicker : une série plutôt qu’un film sur les conseils de Jean-Jacques Annaud


L’adaptation du best-seller de Joël Dicker, La vérité sur l’affaire Harry Quebert, a été réalisée par Jean-Jacques Annaud. C’est le réalisateur qui a souhaité en faire une série de 10 épisodes plutôt qu’un film, comme l’explique l’auteur suisse à Europe 1.


Les téléspectateurs vont pouvoir découvrir l’adaptation du best-seller de Joël Dicker, La vérité sur l’affaire Harry Quebert, à partir du 21 novembre (18) sur TF1. Si l’ouvrage, sorti en 2012 et qui s’est vendu à plus de quatre millions d’exemplaires, bénéficie d’une série en 10 épisodes et non d’un film au cinéma, c’est sur les conseils du réalisateur lui-même.

« C’est lui qui m’a convaincu quand il est arrivé avec ce projet. Il m’a dit que le livre était beaucoup trop long (670 pages) pour qu’on l’adapte en deux heures », a confié l’auteur suisse à Europe 1.

La volonté de Jean-Jacques Annaud ? « Pouvoir adapter tous les personnages et toutes les sous-intrigues », a expliqué Joël Dicker, qui ajoute : « Il trouvait que c’était très dommage de se limiter à une seule intrigue alors que c’est un roman qui a un côté un peu labyrinthique ». Quant au choix du réalisateur de L’ours pour donner vie à son ouvrage en images, ce fut une évidence pour Joël Dicker. « Quand je l’ai rencontré, il avait une passion, un enthousiasme qu’aucune autre des quatre-vingt-douze autres personnes que j’avais rencontrées pendant les deux ou trois années avant lui n’avait », révèle Joël Dicker.

Par ailleurs, le personnage principal de l’intrigue ravira les fans de Grey’s Anatomy, puisqu’il s’agit de Patrick Dempsey, qui a bel et bien rangé sa blouse de Docteur Mamour.

Cover Media