Décès de Tony Mendez, agent de la CIA héros du film "Argo" © BELGA

L'ex-agent de la CIA Tony Mendez, à l'origine d'une ingénieuse opération de sauvetage de diplomates américains en Iran en 1980 et qui a inspiré le film oscarisé "Argo", est décédé samedi, a annoncé sa famille.


L'ancien maître-espion, âgé de 78 ans, souffrait depuis plus de dix ans de la maladie de Parkinson, a indiqué sa famille dans un communiqué relayé sur Twitter par son agent littéraire Christy Fletcher. Il doit être enterré dans le Nevada lors d'une cérémonie privée, a-t-elle précisé.

Il s'est éteint dans un établissement spécialisé de Frederick, dans le Maryland, près de Washington, selon les médias. Lors de la prise de l'ambassade américaine à Téhéran par les révolutionnaires iraniens en 1979, une poignée de diplomates avaient réussi à s'échapper par une porte dérobée et s'étaient réfugiés à l'ambassade du Canada.

Tony Mendez, spécialiste des opérations d'exfiltration à l'agence américaine de renseignement, avait alors élaboré une opération de sauvetage improbable: mettre sur pied à Hollywood la production d'un faux film de science-fiction, "Argo", aller en Iran pour faire des repérages et rentrer aux Etats-Unis avec les otages, en les faisant passer pour l'équipe du film.

Le 27 janvier 1980, grâce à de faux passeports canadiens, les six diplomates américains avaient pu quitter l'Iran sains et saufs. L'histoire de cette exfiltration a inspiré au cinéma le thriller "Argo" de l'acteur-réalisateur Ben Affleck, couronné par l'Oscar du meilleur film en 2013.

Le secrétaire d'Etat américain et ancien patron de la CIA, Mike Pompeo, a qualifié Mendez d'"officier du renseignement extraordinairement doué". "Extraire des Américains de la République islamique d'Iran en 1980 était juste l'une de ses nombreuses réalisations", a-t-il ajouté.

Ben Affleck, qui incarnait Tony Mendez dans le film "Argo", a salué un "vrai héros américain". "C'était un homme d'une grâce, d'une décence, d'une humilité et d'une gentillesse extraordinaires. (...) Je suis tellement fier d'avoir travaillé pour lui et d'avoir raconté l'une de ses histoires", a-t-il tweeté.

Auteur de nombreux ouvrages, son dernier livre co-écrit avec sa femme Jonna --également une ancienne de la CIA-- doit paraître en mai: "The Moscow Rules: The Secret CIA Tactics that Helped America Win the Cold War", autrement dit comment la CIA a permis aux Etats-Unis de gagner la Guerre froide.