"Hellhole", le deuxième long métrage de Bas Devos, a été présenté en première mondiale vendredi soir lors du festival du film de Berlin, dans la section Panorama.


"Hellhole", clin d'oeil aux propos peu élogieux du président américain Donald Trump à l'égard de la capitale belge, raconte l'histoire d'âmes perdues à Bruxelles en 2016.
Après le bon accueil réservé par Berlin au long métrage de Bas Devos, celui-ci a expliqué qu'il avait fallu "des mois aux Bruxellois lambda pour oser relever la tête en rue". Il a confié avoir longtemps réfléchi durant le processus de création du film à la manière de laisser respirer la ville et témoigner que "ses personnages bien que solitaires sont aussi connectés les uns aux autres".
Le trame du film suit les visites à domicile du médecin Wannes qui compte parmi ses patients le jeune Marocain Mehdi, lui rappelant son propre fils, Joris, pilote F16 en mission au Moyen-Orient. Mais aussi l'Italienne Alba, interprète au Parlement européen, qui cherche un moyen de se sortir de sa solitude et de sa léthargie notamment par la drogue.
Les rôles principaux sont interprétés par Willy Thomas, Alba Rohrwacher, Hamsa Belarbi et Lubna Azabal.
En 2014, le réalisateur belge avait déjà participé à la Berlinale avec son premier film "Violet", également projeté en avant-première dans la section Generation 14plus, dédiée aux adolescents, et reparti avec le Grand Prix de cette catégorie.