Les Grammy Awards ont fait dimanche la part belle à l'Amérique dans deux genres très différents, en célébrant le rap provocateur de Childish Gambino d'un côté mais en décernant de l'autre le titre d'"album de l'année" à la chanteuse country Kacey Musgraves.


Kacey Musgraves est l'autre grande gagnante d'une soirée qui rappelle que les Grammy Awards restent une cérémonie fondamentalement américaine même si elle voit défiler des stars d'envergure internationale. La jeune femme a obtenu quatre prix au total, dont celui très convoité d'"album de l'année" pour "Golden Hour".

La frêle musicienne a devancé Cardi B, Janelle Monae et Brandi Carlile lors d'une édition des Grammys où les femmes avaient fait un retour en force après avoir été curieusement snobées l'an dernier, en plein mouvement #MeToo.

Le grammy du meilleur album de rock est revenu à Greta Van Fleet pour son opus intitulé "From the Fires". Ariana Grande a décroché celui du meilleur album vocal pop avec son "Sweetener".

La soirée a aussi été marquée par des numéros d'icônes de la musique américaine comme Dolly Parton (country) et Diana Ross, montée sur scène pour célébrer son 75e anniversaire.