Lori Loughin : ses filles quittent l'université suite au scandale de corruption


Les filles de Lori Loughlin, Olivia et Bella, auraient quitté l'Université de Southern California suite à l'implication de leurs parents dans le scandale des admissions aux universités. Selon TMZ, elles craindraient de possibles représailles.


Lori Loughlin et son mari, Mossimo Giannulli, ont été arrêtés cette semaine, accusés d'avoir payé 500.000 dollars pour faire entrer leurs filles à l'université en demandant à un entraîneur de déclarer qu'elles avaient été recrutées par l'équipe d'aviron. Alors que leur avenir à l'USC était déjà incertain après le scandale, qui a également entraîné l'arrestation de la star de Desperate Housewives, Felicity Huffman, TMZ a révélé, jeudi (14 mars 19), qu'Olivia, 19 ans, et Bella, 20 ans, avaient toutes deux décidé de quitter l'université, de crainte qu'on s'en prenne à elles si elles y revenaient.

Leur décision aurait été prise avec le soutien total de leurs parents. Une source a confié au site Web que les deux jeunes femmes envisageaient maintenant de « rester à l’écart » et de ne pas essayer de s’inscrire dans une autre université pour le moment.

Cette nouvelle intervient alors qu'un porte-parole de l'USC a déclaré à Entertainment Tonight qu'elles étaient toujours étudiantes à l'université. Il a également été affirmé dans ce communiqué : « L'USC procède actuellement à un examen au cas par cas des étudiants et diplômés actuellement connectés à l'escroquerie dénoncée par le gouvernement et prendra des décisions éclairées à mesure que ces examens seront terminés ».

Suite au scandale, Olivia, influenceuse et vloggueuse, a été lâchée par Sephora, avec qui elle a collaboré sur une palette, et a aussi perdu son contrat avec la société de soins capillaires TRESemme. « TRESemme ne travaille plus avec Olivia Jade Giannulli », a déclaré un porte-parole de la marque à The Blast.

Après l'annonce du scandale des admissions aux prestigieuses universités américaines, de nombreuses célébrités se sont tournées vers les réseaux sociaux pour condamner la star de La Fête à la maison et Felicity Huffman. Olivia Munn a été la dernière à s'exprimer sur Twitter, jeudi. « Ce que ces parents ont fait, ce n’était pas par amour, c’était pour de beaux diplômes. L’amour vous aurait fait dépenser cet argent pour des tuteurs afin de rendre vos enfants plus intelligents, en leur donnant une vraie éducation », a-t-elle écrit.

Elle a ajouté dans un second tweet : « L'ironie sera que ces parents ont dépensé tout cet argent pour s’introduire dans les meilleures universités et sont maintenant au beau milieu de ce bordel, juste pour découvrir dans quelques années que leurs enfants ne rêvent que d'être influenceurs ».

Cover Media