Trois associations de fans ont assigné devant le tribunal d'instance d'Orléans les auteurs américains d'un documentaire-choc sur Michael Jackson, les accusant d'"atteinte à la mémoire d'un mort", a-t-on appris vendredi auprès de leur avocat.


Les associations Michael Jackson Community, MJ Street et On the line, "cherchent à discréditer les accusations de pédophilie. Ce qu'elles veulent, c'est une condamnation de principe", a expliqué Me Emmanuel Ludot, confirmant une information de RTL.

L'avocat a assigné les auteurs du documentaire, Robson Wade et James Safechuck, devant le tribunal d'instance d'Orléans le 4 juillet à 09h00. L'assignation est partie jeudi par voie d'huissier vers la Californie, selon l'avocat.

Évoquant un "véritable lynchage", Me Ludot estime que les auteurs du documentaire "se sont livrés à une atteinte grave et caractérisée à la mémoire d'un mort", selon le texte de l'assignation.

Diffusé début mars sur la chaîne américaine HBO, le documentaire "Leaving Neverland" d'une durée de quatre heures donne la parole à deux hommes qui évoquent des abus sexuels subis de la part du chanteur pendant des années, alors qu'ils étaient mineurs.