"Les Recettes Pompettes" : Stéphane Bern cuisine ivre et créé la polémique

Adaptation d'un programme québécois, Les Recettes pompettes arrivent sur Youtube avec Monsieur Poulpe en maître de cérémonie. Son premier invité ? L’animateur Stéphane Bern,  qui, pour l’occasion, a cuisiné devant les caméras en enchaînant les shots d'alcool.

Préparer une recette tout en buvant moult verres d’alcool : c’est le principe du programme Les Recettes Pompettes, un format venu du Québec transposé sur le Web par Monsieur Poulpe. Et pour son premier numéro diffusé le 13 avril à 18h sur Youtube, l’ex-monsieur météo de la chaîne Canal + a reçu Stéphane Bern.  Sauf que pendant l’enregistrement de l’émission, les deux hommes ont avalé en moins de deux heures 19 shots de vodka tout en réalisant un plat à base de crabe.  Le but n’étant évidemment pas que le divertissement se termine à l’hôpital, mais que l’invité soit suffisamment guilleret pour se livrer face aux caméras.

Sauf que suite à la diffusion de la bande-annonce dans laquelle l’animateur de France 2 semble pompette, l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) est montée au créneau. "Par sa diffusion large sur YouTube, Les Recettes pompettes sape les efforts de prévention et brouille tous les messages envers les personnes ayant une consommation déjà problématique. Que leur dire quand ils verront une émission mettant en valeur Stéphane Bern complètement 'bourré'?" explique ainsi l’association dans un communiqué.

Sur RTL, Stéphane Bern a répliqué à ces accusations en déclarant : "J’ai du mal à comprendre quand ces ligues de vertu maintenant, lèvent des barricades et commencent à dire que j’incite les jeunes à boire de l’alcool... Est-ce que franchement il y a besoin de moi pour inciter les jeunes à boire de l’alcool ? (…) Ce qui est incroyable, c’est de voir qu’on ne peut plus rien faire en France ! Tous ceux qui me jugent n’ont même pas regardé complètement l’émission sur Internet."
De son côté, c’est au micro du Petit Journal de Canal + que Monsieur Poulpe a répondu à ces détracteurs. "On avait prévu qu’il allait y avoir une petite levée de boucliers, pas à ce point-là, puisqu’on a dû appeler le ministre de la Santé. Ça prend des proportions un peu inquiétantes pour quelque chose qui est censé rester juste du divertissement. Ça commence par un panneau d’avertissement (…), tout le reste est vachement contrôlé (…) et on ramène l’invité à une voiture avec chauffeur pour bien montrer qu’il faut rentrer accompagné quand on est saoul".

En France, le ministère de la Santé demande le retrait de l'émission

Jeudi 7 avril en France, le ministère des Affaires sociales et de la Santé a communiqué publiquement son avis sur l’émission. "Les conséquences de la consommation excessive d'alcool sur la santé sont trop graves pour être prises à la légère" décrit le communiqué. Le ministère de la Santé juge "regrettable et dangereux de laisser croire, en particulier aux jeunes, que l'ivresse serait un comportement anodin, voire valorisant. Et d’ajouter qu’il cherche "différentes voies de recours" pour empêcher la vidéo d’être mise en ligne. Alors peut-on réellement faire un divertissement basé sur l'état ébriété d'une personnalité ?

Gabrielle

Experte des medias et passionnée par l’audiovisuel, Gabrielle a débuté sa carrière en tant que spécialiste numérique pour une chaîne de télévision francophone. Sa curiosité et son sens du décryptage l’ont ensuite amenée à collaborer aussi bien au sein de rédactions web qu’avec les plus grandes sociétés de production. Fouineuse impénitente et collectionneuse d'informations exclusives, comme elle se qualifie elle-même, la jeune femme a aujourd’hui décidé de partager avec les internautes ses indiscrétions cathodiques. Sa spécialité ? La télé réalité ! Gabrielle est friande de ces petits potins croustillants qui font des candidats des célébrités que l’on déguste chaque jour sur le petit écran. Sur Skynet Films & TV, c’est donc elle qui vous proposera chaque semaine des chroniques sur vos séries et émissions de télé-réalité préférées. Son leitmotiv : "Ne zappez pas" !

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans