La nouvelle vie de Vincent Lagaf’, loin de TF1

Changement de cap pour Vincent Lagaf’. Figure emblématique de TF1 pendant 20 ans, l'ancien présentateur du Juste Prix quitte la première chaîne française. Et loin des studios télévisés, il se consacre à un nouveau projet : l’ouverture d’un club de flyboard.

Depuis la diffusion du jeu Boom l’été dernier, Vincent Lagaf' est absent de l’antenne de TF1. La raison ? L’arrêt définitif de sa collaboration avec le groupe audiovisuel. « Je ne suis plus sous contrat avec TF1. Je suis donc entièrement libre de faire ce que je veux. C’est la liberté et j’en profite », a-t-il confié au Parisien. Puis d’ajouter : « Aujourd’hui, j’ai définitivement mis la télévision de côté dans ma vie, j’y reviens mais en dilettante et je cours désormais après d’autres challenges ».

Et pour cause, après deux décennies dans le poste, Vincent Lagaf' débute de nouvelles aventures. L’interprète de la chanson "Bo le lavabo" lance en France la première école de flyboard (sport de propulsion hydraulique). « Je devrais obtenir mon diplôme de moniteur de jet ski le 4 mai. Les cours devraient démarrer dans la foulée. J’ai été soutenu dès le départ par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer et cela continue. Les derniers ajustements interviendront à la mi-avril », a-t-il révélé à Nice Matin.

Une émission avec Nagui

Pour autant, bien que Vincent Lagaf' ne soit actuellement plus devant les caméras, sa passion pour la petite lucarne reste intacte. « J'ai toujours l'amour du plateau télé, j'ai envie de continuer à faire des jeux », a-t-il ainsi déclaré sur Europe 1 dans Le Grand Direct des Médias. D'ailleurs, le présentateur souhaite développer un projet : « Ça s'appelle "La Loi du Jeu". (...) C'est une déclinaison du jeu de l’oie, un quizz avec des épreuves "bigdilesques" (...). C'est un mélange de Money Drop et du Bigdil ».

Mais Lagaf' ne se retrouve "absolument plus" dans la télé d'aujourd'hui : « On est frileux, on n'ose plus prendre des risques. Les moyens ne sont plus les mêmes ». Une configuration bien loin de ses débuts sur les écrans. « Maintenant ce qui se passe c'est que quand tu amènes un projet on te demande "qu'est ce que vous pensez que ça va rapporter et quelles sont les audiences à l'étranger ?" À partir de ce moment là ça devient difficile de faire de la créativité et de l'artistique », a-t-il ainsi déploré au micro de Jean-Marc Morandini.

Enfin, invité dans l’émission Brunch Médias de Sud Radio, le présentateur a également évoqué son envie de présenter une émission avec Nagui. « Je suis très copain avec Nagui et il y a longtemps que j’ai envie d’animer une émission avec lui, où on soit 2 co-présentateurs sur le même format. Si ça doit se faire, ça sera forcément sur France 2, car lui ne veut plus bouger. Il veut rester sur France 2. On en a déjà plus ou moins parlé, mais comme j’étais très marqué TF1, on n’a pas donné suite… ». Alors, verra-t-on bientôt Lagaf’ sur France Télévisions ?

Gabrielle

Experte des medias et passionnée par l’audiovisuel, Gabrielle a débuté sa carrière en tant que spécialiste numérique pour une chaîne de télévision francophone. Sa curiosité et son sens du décryptage l’ont ensuite amenée à collaborer aussi bien au sein de rédactions web qu’avec les plus grandes sociétés de production. Fouineuse impénitente et collectionneuse d'informations exclusives, comme elle se qualifie elle-même, la jeune femme a aujourd’hui décidé de partager avec les internautes ses indiscrétions cathodiques. Sa spécialité ? La télé réalité ! Gabrielle est friande de ces petits potins croustillants qui font des candidats des célébrités que l’on déguste chaque jour sur le petit écran. Sur Skynet Films & TV, c’est donc elle qui vous proposera chaque semaine des chroniques sur vos séries et émissions de télé-réalité préférées. Son leitmotiv : "Ne zappez pas" !

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 2
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans