Steve Jobs, génie insupportable

Après le décevant "Jobs" sorti en 2012 avec Ashton Kutcher dans le rôle principal, les fans ont eu droit cette année à un nouveau biopic sur le gourou d'Apple : "Steve Jobs".

Inspirés tous deux de la biographie de Walter Isaacson, les films n'ont pas reçu le même accueil : alors que "Jobs" était encore décrié par la critique, la version revisitée par le scénariste Aaron Sorkin a reçu davantage d'éloges. Déjà lauréat d'un Oscar pour son scénario du film The Social Network sur Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, Sorkin signe ici aussi de puissants dialogues.
 
"Steve Jobs" se déroule pendant le lancement de trois icônes d'Apple : le Macintosh (1984), le NeXT (1988) et l'iMac (1998). Le film nous emmène dans les coulisses de la révolution numérique et dresse un portrait intime d'un homme brillant. Un homme certes brillant, malgré parfois quelques erreurs professionnelles, mais qui était nettement moins doué en matière d'intelligence émotionnelle et sociale. Il a notamment refusé de reconnaître sa fille Lisa pendant des années et brutalisait vraiment ses employés. Le film est dès lors une succession de discussions et de conflits.
 
Ne regardez donc pas "Steve Jobs" si vous voulez passer une soirée de détente. Bourré de flash-back, le film enchaîne les dialogues à une telle vitesse que vous avez intérêt à vous accrocher pour suivre l'intrigue. À épingler : les prestations de Michael Fassbender dans le rôle du charismatique Jobs et de Kate Winslet dans celui de son assistante, Joanna Hoffman. Ce n'est pas pour rien que les deux acteurs ont été nominés aux Oscars.
 
Un film intéressant pour les fans d'Apple qui préfèrent laisser dans les rayons la biographie volumineuse (720 pages) d'Isaacson, même si le mythe risque d'en prendre un sérieux coup...
 
"Steve Jobs" est disponible depuis le 8 juin dans le catalogue à la demande de Proxiums TV.

Michael Fassbender : l'efficacité allemande à Hollywood


Teaser Steve Jobs FR 4 from Skynet iMotion Activities on Vimeo.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 2
  • 2
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans