"La vengeance aux yeux clairs", la saga sur laquelle TF1 mise beaucoup

Vous regrettez le bon vieux temps des sagas telles que Dolmen, Zodiaque ou Terre Indigo ? TF1 devrait donc vous faire plaisir avec une nouvelle série de huit épisodes baptisée La Vengeance aux yeux clairs. Une fiction avec pour héroïne Laëtitia Milot qui s’annonce déjà comme l’événement de la rentrée. 

Personnage emblématique de Plus belle la vie sur France 3, Laëtitia Milot tourne également régulièrement pour TF1 depuis son passage dans Danse avec les stars saison 4. En effet, celle qui a attiré 7 millions de téléspectateurs sur la première chaîne de France pour le téléfilm On se retrouvera s’apprête à revenir dans une saga produite par JLA Productions (Camping Paradis, Les mystères de l’amour). Et dans ce feuilleton diffusé à la rentrée et intitulé La Vengeance aux yeux clairs, la comédienne incarnera le personnage principal le temps de 8 épisodes de 52 minutes chacun. Quant à la réalisation, elle a été confiée à David Morley, lequel a mis en scène No Limit, Taxi Brooklyn et Léo Mattéï, brigade des mineurs.

Le synopsis de la saga La Vengeance aux yeux clairs ? Olivia (interprétée par Laëtitia Milot) a perdu sa mère et son frère il y a 10 ans. Tous deux assassinés, leur meurtre a été maquillé en accident de voiture, auquel elle a échappé. Elle décide de revenir sur la côte d’Azur pour se venger, et rendre justice à sa famille, sous une nouvelle identité. Pour parvenir à ses fins, elle va donc infiltrer une riche famille locale, les Chevalier, qu'elle sait impliquée dans l'assassinat de ses proches afin de découvrir l'identité du commanditaire. Mais face à la corruption locale, le défi est de taille. De plus, cette famille est celle de son ancien petit-ami (incarné par Benoit Michel) dont elle serait encore éprise. De quoi donner une intrigue haletante sur fond d’histoire de famille ainsi que d’amour contrarié.

Une 2e saison déjà en prévision

Dans cette série qui s’annonce comme la nouvelle production à succès de TF1, Laëtitia Milot joue aux côtés de Claire Borotra, Benoît Michel (Jérôme dans Clem), Aurélien Wiik, Lannick Gautry, Lola Dewaere ou encore Sophie Duez. À noter également la présence de Bernard Yerlès. Et pour l’occasion, le comédien belge interprète un personnage machiavélique dont Olivia (Laetitia Milot) veut se venger. "Jouer un salopard, c’était chouette, nous confie l’acteur belge, chéri de ces dames. J’ai dû passer des essais pour jouer ce personnage. Ils n’étaient pas persuadés que c’était pour moi… Mon image est tellement celle du gars sympa. Ce que j’aime chez Chevalier, c’est que c’est un vrai salopard, capable de faire des choses cruelles mais en même temps, il a des valeurs familiales", a-t-il ainsi confié au site dhnet.be.

Avec un casting solide ainsi qu’une histoire captivante, TF1 peut sans aucun doute espérer réaliser de très bonnes audiences. C’est pourquoi, à l’instar de la saga de 1992 Les Cœurs Brûlés qui avait connu une suite avec Les yeux d’Hélène, il se murmure que l’écriture d’une deuxième saison de La vengeance aux yeux clairs est déjà en préparation. Néanmoins, que les fans de Plus belle la vie se rassurent : Laetitia Milot va très prochainement faire son retour dans la fiction de France 3. " Si j’ai été pas mal absente du Mistral, ces derniers temps, c’était en raison de mes divers tournages. Mais je tiens à être claire : je ne quitte pas Plus belle la vie et je ne quitterai jamais la série. En tous cas, si ça se produit, ça ne sera pas de mon fait. Je garde le même plaisir à jouer et à retrouver les autres comédiens, qui sont d’ailleurs devenus de vrais amis", a ainsi expliqué la comédienne dans Télé-Loisirs.
Cet article me rend ...
  • 4
  • 8
  • 1
  • 1
  • 1

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans