Les Jeux paralympiques de Rio censurés par la télévision russe

La Russie a décidé de ne retransmettre pas les images des Jeux paralympiques de Rio. Ce choix est celui des producteurs de Match TV, la chaîne publique sportive créée sous l’impulsion de Vladimir Poutine en novembre 2015. Du coup, le pays a décidé d'organiser et de diffuser à la télévision sa propre compétition.

C’est début août que le CIP (Comité International Paralympique) a décidé d'exclure le Comité paralympique russe en raison d'un vaste scandale de dopage. Face à cette décision « prise en dehors de toute justice, morale et humanité » d’après Vladimir Poutine, les autorités ont donc imaginé une compétition parallèle à proximité de Moscou. La cérémonie d’ouverture de ce concours alternatif a ainsi eu lieu ce mercredi, au même moment que celle des Jeux paralympiques de Rio. Seulement voilà, la première chaîne de télévision russe, Perviy Kanal, n’a diffusé aucune image de l’événement brésilien.

Le lendemain sur les écrans russes, toujours aucune retransmission des Jeux paralympiques officiels.  Une seule image provenant de Rio n'a cependant pas été censurée : celle de la délégation du Belarus brandissant un drapeau russe en signe de solidarité. « Nous apprécions beaucoup une telle démonstration de solidarité pour nos sportifs qui se sont vu injustement confisquer leur participation aux JO », a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin.  À noter que le Comité international paralympique a indiqué avoir lancé une enquête contre la délégation biélorusse, sans donner plus de précision sur les risques encourus par les sportifs.

Sotchi : des JO déjà censurés par la télévision russe

Selon Reporters sans frontières, les médias russes sont globalement sous contrôle de l'État et subissent l'autocensure : « Les autorités russes se livrent à une répression tous azimuts afin de réduire la liberté d'informer et de museler les quelques journalistes indépendants ». Une accusation reprise par la Fédération européenne des journalistes. Interrogée au sujet la non diffusion des Jeux paralympiques de Rio, Tina Kandelaki, l’une des responsables de la chaîne Match TV a de son côté déclaré : « Nous avons le droit de prendre cette décision. Chez nous, il y a un tournoi et vous pouvez soutenir notre équipe ».

Néanmoins, sachez que ce contrôle des images par la Russie lors des Jeux Olympiques est bien loin d’être un cas isolé. En février 2014, le producteur de la cérémonie d'ouverture des JO de Sotchi a en effet reconnu que la télévision russe avait triché en substituant au direct une image de la répétition pour effacer un raté. Les téléspectateurs ont ainsi pu voir cinq flocons se transformer en autant d'anneaux olympiques, alors que l'un d'eux ne s'était en réalité pas ouvert dans le stade. « Lorsque que nous avons compris avant tout le monde, en quelques secondes, que le cinquième anneau ne s'ouvrirait pas, nous avons décidé d'utiliser l'image de la répétition », a ainsi déclaré le producteur Konstantin Ernst.

Cette séquence, survenue quelques minutes seulement après le début de la cérémonie d'ouverture devant 40 000 spectateurs dans le stade Fisht, a aussitôt provoqué un déluge de réactions sur les réseaux sociaux. En effet, pourquoi la télévision russe a-t-elle diffusée l’événement avec une quinzaine de secondes de retard par rapport au direct ? Car sur les images diffusées dans les autres pays, les téléspectateurs ont bien vu que le cinquième anneau ne s'était pas ouvert. De quoi s’interroger sur la surveillance généralisée dont fait l’objet le petit écran en Russie.

Gabrielle

Experte des medias et passionnée par l’audiovisuel, Gabrielle a débuté sa carrière en tant que spécialiste numérique pour une chaîne de télévision francophone. Sa curiosité et son sens du décryptage l’ont ensuite amenée à collaborer aussi bien au sein de rédactions web qu’avec les plus grandes sociétés de production. Fouineuse impénitente et collectionneuse d'informations exclusives, comme elle se qualifie elle-même, la jeune femme a aujourd’hui décidé de partager avec les internautes ses indiscrétions cathodiques. Sa spécialité ? La télé réalité ! Gabrielle est friande de ces petits potins croustillants qui font des candidats des célébrités que l’on déguste chaque jour sur le petit écran. Sur Skynet Films & TV, c’est donc elle qui vous proposera chaque semaine des chroniques sur vos séries et émissions de télé-réalité préférées. Son leitmotiv : "Ne zappez pas" !

Cet article me rend ...
  • 0
  • 2
  • 0
  • 0
  • 2

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans