"Masters of Sex", la plus excitante série

Une série télé qui parle de sexe, rien que de sexe ? C’est inédit. Scandaleux ? Non, intrigant, audacieux, croustillant bien sûr. Si le sujet est pris par le bon bout de la lorgnette ! 

Aujourd’hui, le sexe est partout. Dans les fifties, il était tabou. En 1956, le Dr Masters se penche sur la sexualité des Américains. Avec son assistante, Virginia Johnson, ils vont parvenir à révolutionner les mentalités. Masters of Sex s’inspire de leur rencontre. "Tout a commencé lorsque le Dr Masters s'est demandé pourquoi les femmes simulent l'orgasme" raconte Virginia. Il a même inventé une sorte de caméra sex toy qui filme les contractions du vagin. Obsessionnel, le bon médecin ?

Eviter la pornographie ?
C’est tout l’intérêt de Masters of Sex. On y scrute le quotidien des chercheurs qui passent leurs journées à regarder des gens… se donner du plaisir !  Le challenge est relevé par Michelle Ashford, créatrice de la série : ce qui pourrait être vulgaire fait place à un point de vue original et acerbe, qui met en image les mentalités d’avant la révolution sexuelle. Ajoutez une bonne dose d’humour, de romance et de pop culture pour en faire une série géniale. Cul-te !

Les Maîtres du sexe
Grâce à leurs bestsellers (1966 et 1970) W. Masters et V. Johnson sont considérés comme "ceux qui ont appris aux Américains à faire l’amour". La série s’attarde sur les détails piquants et exploite le contraste entre la personnalité du médecin rigide et celle, libérée, de l’assistante.

Doc gynéco
Après avoir aidé des milliers de parturientes à accoucher, Masters veut comprendre les comportements sexuels. Pour cela, il organise des tests sur des patients consentants. Très vite, ses recherches sont considérées comme pornographiques par ses confrères. Il s’entête et engage une femme pour l’aider, V. Johnson. Incarné par Michael Sheen, l’homme en chemise blanche s’avère assez retord : inhibé avec son épouse (Caitlin Fitzgerald) incapable de lui faire un enfant - un comble pour un gynéco -, il va peu à peu développer une relation étrange avec l’indispensable Virginia.

En avance sur son temps
L’héroïne de la série (Lizzy Caplan) éduque ses mômes toute seule, choisit ses amants et se donne à fond dans le boulot. “Elle se comporte comme on l’attendrait d’un homme, explique Michelle Ashford ; nous nous sommes habitués à des gens comme Don Draper (le héros de Mad Men, série qui se passe aussi dans les ‘5O) se comportant de cette façon, or là, c’est intéressant de voir une femme qui fait ces choix…”

V. Nimal

Masters of Sex est disponible via le Movies & Series Pass de Proximus TV. Regardez dès à présent la saison 3 de "Masters of sex" sur la chaîne Movies & Series Pass. Allez sur le canal 13 et appuyez sur le bouton rouge pour commander le M&S Pass.

Crédits photos : Sony Pictures Television.

 

Valérie

Une image ? Plume voltigeuse. Le soir, je cuisine ou j’écris. Des histoires d’assiettes, de rencontres, nouvelles ou romans, selon l’inspiration. Le jour, je rédige chroniques et dossiers thématiques sur Skynet.be, sujets gastronomiques dans des magazines féminins. Un plat ? Le risotto aux artichauts. Un plaisir ? Décortiquer les sensations, les couleurs et les saveurs. Un programme ? Capturer l’air du temps, porter un regard critique sur la société du spectacle dominée par l’image. Donner le goût du voyage et de l’inconnu à mes enfants. Rencontrer de belles personnes et peaufiner l’art de l’interview.Blog perso : http://www.madamemonsieur.be

Cet article me rend ...
  • 9
  • 22
  • 1
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans