Yolande Moreau, une actrice généreuse. Rencontre pour la sortie du film LeTout Nouveau Testament.

Elle fait partie des actrices emblématiques de la Belgique. A 62 ans, Yolande Moreau incarne la femme de Dieu, dans la comédie de Jaco Van Dormael, Le Tout nouveau Testament.  Nous l’avons rencontrée pour la sortie du film. Elle évoque son personnage, le temps qui passe, et sa recherche du « pas de deux » sur un plateau.

Yolande Moreau, une actrice généreuse. Rencontre pour la sortie du film LeTout Nouveau Testament. © Photonews

Elle fait partie des actrices emblématiques de la Belgique. De sa voix douce, enfantine, Yolande Moreau parle de son métier et l'on a envie de l’écouter. Quand on la rencontre pour l’interviewer, elle vous reçoit avec la grâce d’une fée, les gestes posés, le regard profond, une étrange aura se dégage de sa personne. Tout en elle invite à la générosité. A 62 ans, elle enchaîne les tournages, que ce soit comme actrice ou réalisatrice. On l’a aimée dans "Quand la mer monte", "Séraphine" ou "Henr"i…

Cette fois, Yolande Moreau incarne la femme de Dieu dans la comédie de Jaco Van Dormael, "Le Tout nouveau Testament".  Nous l’avons rencontrée pour la sortie du film. Elle évoque son personnage, mais aussi le temps qui passe et sa recherche du "pas de deux" sur un plateau de cinéma.

Interview : Valérie Nimal pour Proximus TV.

Lire aussi la critique du film.
Concours : gagnez vos places pour voir le Tout Nouveau testament!

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament © Climax films

-  (Skynet TV) : Vous êtes habituée aux personnages bizarres, burlesques, hors normes. Dans Le Tout Nouveau Testament, vous incarnez la femme de Dieu, joué par Benoît Poelvoorde. Comment êtes-vous entrée dans ce personnage qu’on ne connait pas ?

-  (Yolande Moreau ) : J’ai besoin de me "faire une histoire" avec mes personnages. La femme de Dieu, je l’ai vue comme une femme battue, qui a peur de son mari violent, elle a peur des conflits, et du coup elle n’a plus de réaction, elle est éteinte. Elle redécouvre goût à la vie une fois qu’il est parti. Elle ne s’occupe même pas de son enfant, elle  est obnubilée par l’état de guerre qui règne chez elle.

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament © Climax films

- Dieu, son mari, est cruel avec les hommes. La Déesse réagit de façon passive, en faisant le ménage, en collectionnant les images de base-ball…
- (Yolande Moreau ) :
Elle se plonge dans la broderie et dans plein de choses qui camouflent le désastre de sa vie…


- La naïveté et la passivité de votre personnage finissent par devenir bienveillance. Et à la fin, la femme de Dieu agit…
- (Yolande Moreau ) : La femme de Dieu trouve une certaine paix à partir du moment où son mari part. Elle claque la porte de la machine à laver et elle trouve une certaine paix, petit à petit elle remet de la couleur dans sa vie, mais ça reste assez naïf. C’est sa fille, Ea, qui agit.

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament © Photonews

- Comment êtes-vous entrée dans l’œuvre de Jaco Van Dormael ?

- (Yolande Moreau ) : On se connait depuis longtemps, presque 40 ans. On n’avait jamais travaillé ensemble au cinéma, quand il m’a présenté le scénario, j’étais ravie parce que Toto le héros avait été une révélation, de même ses premiers courts-métrages ; pour moi, il réinventait le cinéma, c’était très important. J’avais participé à une fête de clowns avec lui, au théâtre de La Galafronie, avec Didier de Neck, qui joue aussi dans le film (l’apôtre Jean-Claude).

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament © Photonews

- La Bible, le Nouveau Testament, vous lisiez cela dans votre enfance ?
- (Yolande Moreau ) : A l’école, Mater dei, L’Angelus, les Dames de marie… tout ça. Quand j’avais une quinzaine d’années, j’avais découvert ce texte très érotique, très beau, le Cantique des cantiques…

Sinon, le Tout Nouveau Testament n’est pas spécialement un film qui parle de religion. C’est un film qui pose la question de la vie sur terre, qu’est-ce qu’on en fait ?

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament © Photonews

- Et si vous connaissiez la date de votre mort, comme les personnages du film, que feriez-vous ?

- (Yolande Moreau ) : Je ferais comme dans le film. L’idée est géniale, tout le monde se met à penser : qu’est-ce que je fabrique ? C’est un film sur le temps présent. Que fait-on de sa vie ? On croit qu’on a toujours tout le temps et qu’on est éternel. On pense peu à la mort, dans nos sociétés. Tout à coup, quand on pense à la mort, on pense à la vie bizarrement.

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament © Photonews

- Vous êtes actrice et réalisatrice. Parlez-moi de la relation réalisateur – actrice. Comment ça s’est passé avec  Jaco Van Dormael ?
- (Yolande Moreau ) : J’ai toujours été curieuse de voir comment les autres réalisateurs font. Comme comédienne, c’est un « pas de deux » que je recherche : intégrer le rêve de quelqu’un. Ici, je comprends l’état du réalisateur, un besoin d’être rassuré, d’être présent, disponible. On essaie d’être à l’écoute de son désir, parfois on ne comprend pas, on essaie d’amener des choses… Les grands réalisateurs voient quand ça ne marche pas. Ils demandent de la réflexion, de la souplesse. D’où vient la grâce d’une scène ? C’est complexe. Je ne sais pas répondre.

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament

Rencontre avec Yolande Moreau - Le Tout Nouveau Testament © Photonews

- (Yolande Moreau ) : Comme actrice, je prépare mes rôles en me faisant une histoire. Après, il y a les costumes : j’arrive sur le plateau, Jaco me montre les vêtements que je vais porter, il me fiche une barrette dans les cheveux, une robe de nuit… Et puis, il y a le partenaire en face… il faut rester très souple. Il a plein de paramètres sur un tournage, on ne peut pas calculer. Beaucoup d’inconnues sur un plateau de tournage. J’aime beaucoup être actrice. Je commence un nouveau tournage comme actrice, dès lundi.

- En Belgique ?
- (Yolande Moreau ) : Non à Lisieux. Avec Stéphane Brizé (réalisateur de La Loi La Loi du marché, avec Vincent Lindon, Prix à d’interprétation à Cannes). Stéphane n’a pas envie qu’on apprenne le texte. Cela me passionne. On a passé deux jours à improviser, il faut bien connaître son personnage, l’époque aussi : on ne peut pas dire « on » parce que c’est un film d’époque : « Une vie de Maupassant ». Ça m’excite terriblement !

- Vous avez un autre projet de film en tant que réalisatrice ?
- (Yolande Moreau ) : Oui, j’avais commencé un scénario il y a un petit temps. Je ne suis pas rapide…

Ses débuts au théâtre

Ses débuts au théâtre © Photonews

Née de père wallon, et de mère flamande en 1953, Yolande Moreau débute dans le théâtre jeune public à Bruxelles.  En 1981, elle écrit une pièce où elle est seule sur scène, « Sale affaire, du sexe et du crime ».
Elle incarne une femme qui vient de tuer son amant. En 1982, Yolande Moreau présente son spectacle au Festival du rire de Rochefort et décroche le Grand Prix (photo).

Trois César !

Trois César ! © Photonews

C'est exceptionnel pour une actrice belge : Yolande Moreau a remporté trois César. Un César pour le Meilleur premier film (en 2005, Quand la mer monte) et deux comme Meilleure actrice (en 2005 pour Quand la mer monte et Séraphine en 2009).

Photo : en 2005, Meilleure actrice et réalisatrice pour son film : Quand la mer monte...

Lire aussi notre interview du réalisateur Jaco Van Dormael pour la sortie de son film Le Tout Nouveu Testament.
Lire aussi l'interview de Thomas Gunzig, co-scénariste du film.

Lire aussi la critique du film.

Interview : Valérie Nimal pour Proximus TV.

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans