Rencontre avec Orlando au sujet du film 'Dalida'

Qui de mieux qu'Orlando, le frère de Dalida, pour nous parler de ce biopic consacré à sa soeur aîné, auquel il a largement contribué ?

Rencontre avec Orlando au sujet du film 'Dalida' © Isopix - Jean Catuffe

Malgré son suicide en 1987, Dalida continue de rayonner de sa présence éternelle, quarante ans après avoir disparu. C'est la raison pour laquelle Lisa Azuelos lui consacre un film, à découvrir en salles dès ce 11 janvier. De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe n°1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de Gigi l’Amoroso en 1974, le film Dalida est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire.

Interview de P. De Beule pour Proximus.

Regardez "Dalida" sur  la chaîne Movies & Series Pass de Proximus TV. Allez sur le canal 13 et appuyez sur le bouton rouge pour commander le M&S Pass. Astuce: choisissez le Pass Cinéma et Série comme un Bonus TV dans votre pack Tuttimus ou Familus de Proximus TV!

"Lisa Azuelos a réalisé un film moderne"

"Lisa Azuelos a réalisé un film moderne" © Luc Roux

" Le film est très réussi, et Dieu sait que ce n’est pas sans risque de faire un biopic. Cela avait déjà été fait mais c’était plutôt de l’ordre de la caricature. Lisa Azuelos a trouvé le bon tempo. Elle est parvenue à englober toute la vie de Dalida, qui n’a pas été un long fleuve tranquille, de sa naissance à son départ. Elle a bien compris la dualité de Dalida, la femme publique, et Yolanda, la femme privée.

Je lui ai fait confiance parce que l’idée qu’une femme puisse raconter la vie d’une autre femme m’a séduit.
On a travaillé ensemble sur le scénario pour être au plus près des faits historiques. Puis je l’ai laissée réaliser le film qu’elle voulait."
 

"Sveva Alviti a l’élégance, la beauté, la morphologie de Dalida"

"Sveva Alviti a l’élégance, la beauté, la morphologie de Dalida" © Luc Roux

" Belle et charismatique, Sveva Alviti est parvenue à englober la diversité de Dalida. Je dis « chapeau », parce que c’est sa première grande expérience à l'écran. Elle n’a pas cherché à imiter Dalida, à en faire une caricature. Elle est Dalida et lui a apporté sa fraîcheur. Ce choix représente déjà 70% de la réussite du film. Et l’histoire de Dalida, c’est un véritable opéra, qui comme la plupart des opéras, finit de manière tragique. "

"Elle a vécu plusieurs vies en une"

"Elle a vécu plusieurs vies en une" © Luc Roux

" C’est une fresque romanesque, dans laquelle toutes les femmes peuvent se retrouver, car chacune a vécu une étape du parcours de Dalida.

Au niveau de l’interprétation, je ne pouvais pas rêver meilleur casting, car il y a une pléiade de grands acteurs, deux tiers de Français et un tiers d’Italiens. Du côté francophone, il y a Patrick Timsit, Jean-Paul Rouve, Nicolas Duvauchelle, Vincent Perez, et Niels Schneider, qui est l’acteur fétiche de Xavier Dolan. "

"Tout est vrai"

"Tout est vrai" © Luc Roux

" Et du côté italien, je ne pouvais pas rêver mieux que Riccardo Scamarcio, le plus grand acteur d'Italie actuellement, pour camper mon personnage. Il y a également Alessandro Borghi, une star montante en Italie, qui campe le rôle de Luigi Tenco.

Dalida a eu une vie si riche que Lisa Azuelos n'a pas eu besoin d’inventer quoi que ce soit. Si elle est entrée dans le cœur des gens, c’est parce que sa vie de femme a été, par ses événements, à la hauteur de sa vie d’artiste. "


"Personne n’aurait pu arrêter Dalida"

"Personne n’aurait pu arrêter Dalida" © Luc Roux

" Le film démarre sur l’épisode tragique de son premier suicide. Après plusieurs jours de coma, son instinct de vie a été plus fort. Vingt ans plus tard, elle a recommencé et y est parvenue. C’est durant ces deux décennies qu’elle a accompli le plus spectaculaire de sa carrière. Après sa tentative manquée, elle a voulu s’instruire, lire et avait besoin de nourriture intellectuelle. Elle a mis la musique sur pause, tout simplement parce qu’elle ne savait plus où elle en était. Jusqu’à ce qu’elle aille en ashram, où on lui a dit que sa mission ici-bas était d’apporter de la paix et de la joie en chantant pour les autres. C’est ce qu’elle a fait toute sa vie. Au point de s’oublier, comme femme.

La plupart des hommes tombaient amoureux de Dalida, la star. Et se réveillaient avec Yolanda, une femme simple, qui aurait voulu être protégée. En définitive, c’est toujours elle qui les protégeait, mais ce n’est pas cela qu’elle recherchait.
"

"C’était une légende de son vivant, elle est devenue une icône"

"C’était une légende de son vivant, elle est devenue une icône" © Luc Roux

" Dalida a été une inspiration pour les femmes. Quand elle passait à la télévision, les gens étaient au rendez-vous pour l’écouter mais aussi pour la voir. C’est elle qui avait ce sens du style à la maison. Quand on voit les tenues qu’elle portait à cinquante ans, cela pourrait sortir aujourd’hui dans les magazines de mode.

La musique par contre nous vient de notre père, qui était premier violon à l’opéra du Caire. Le peu de temps qu’il a vécu, il nous a inculqué la musique classique. Elle aurait voulu faire du cinéma, mais c’est avant tout la chanson qui lui a ouvert les bras. Et de quelle manière !
"

"Il y en a une par siècle"

"Il y en a une par siècle" © Luc Roux

" Le répertoire de Dalida est indémodable. Ses chansons qui ponctuent les scènes du film sont autant de messages. Elle y racontait vraiment des choses. Elle a toujours été un petit peu en avance sur son temps et a su toucher à tous les registres. Aujourd'hui, c’est une occasion pour la nouvelle génération de la connaître.

Elle voulait partir en pleine gloire, dans toute sa beauté. Elle n’avait pas envie que le temps efface son œuvre. Parfois je lui en veux de nous avoir privés si tôt de Dalida, parce qu’elle avait encore des choses à faire.
"

Regardez "Dalida" sur  la chaîne Movies & Series Pass de Proximus TV.
Allez sur le canal 13 et appuyez sur le bouton rouge pour commander le M&S Pass.

Astuce: choisissez le Pass Cinéma et Série comme un Bonus TV dans votre pack Tuttimus ou Familus de Proximus TV!

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans