Les sorties cinéma de la semaine

Les sorties cinéma de la semaine

Man of Steel

Un garçon apprend qu'il est doté de pouvoirs extraordinaires et qu'il n'est pas né sur Terre. Une fois jeune adulte, il part en voyage pour découvrir d'où il vient et pourquoi il a été envoyé. Mais le héros en lui se doit de faire surface pour sauver le monde de l'annihilation et devenir un symbole d'espoir pour l'humanité entière.

Un film de Zack Snyder avec Henry Cavill, Amy Adams, Russel Crowe et Laurence Fishburne
 

Les beaux jours

Les beaux jours © -

Des beaux jours ? Caroline, fraîchement retraitée, n'a que ça devant elle : du temps libre et encore du temps libre.
La belle vie ? Pas si simple... Comment alors tout réinventer ?
Transgresser les règles, provoquer de nouvelles rencontres, ou bien simplement remplir son agenda ?
A moins que tout soit déjà là ?..

Un film de Marioun Vernoux avec Fanny Ardant et Laurent Lafitte
 

Belle du seigneur

Belle du seigneur © -

A priori tout sépare Ariane et Solal. Elle, jeune mariée, issue de la grande bourgeoisie protestante de Genève ; lui, éxilé, juif, parti de rien pour devenir numéro deux de la SDN à la veille de la deuxième guerre mondiale. Réservée et distante, Ariane refuse les avances de Solal, séducteur invétéré qui ne résiste pas à l'idée d'une nouvelle conquête.
Exilés chacun en eux-mêmes par leurs choix respectifs, ils se reconnaissent et succombent l'un à l'autre. Emportés par leur amour flamboyant, rapidement livrés à eux- mêmes, seuls, ils doivent non seulement faire face à l'hostilité des autres et du monde, mais surtout livrer bataille à leurs propres démons.
Solal est hanté par l'amour absolu, certes inaccessible, mais qui seul pour lui, mérite d'être vécu ; Ariane est portée par un amour passionné et physique qu'elle cherche à partager au quotidien.
Leur amour repose sur un malentendu initial : il aime l'idée d'Ariane ; elle aime Solal.

Un film de Glenio Bonder avec Jonathan Rhys Meyers, Natalia Vodianova et Et Stoppard
 

Traviata et nous

Traviata et nous © -

Printemps 2011, Jean-François Sivadier met en scène La Traviata, à Aix en Provence, sous la direction de Louis Langrée. Natalie Dessay est Violetta.
Pendant deux mois, des salles de répétitions aux coulisses du Théâtre de l'Archevêché, une équipe de cinéma a suivi leur travail au plus près.
Comment devient-on La Traviata ? Comment l'histoire renaît-elle sur un plateau de théâtre ?
Comment l'émotion renait-elle sous la baguette du chef, entre les rangs de l'orchestre et du choeur ?
Comment se reproduit et se renouvèle la magie de l'opéra ?
Comment s'opère l'incarnation ?
Chacun d'entre nous a un jour rendez-vous avec cette femme, cette oeuvre, ce mythe : Traviata.

Attention : Ce film est uniquement diffusé à l'Imagix Tournai et au Plaza Art à Mons

Un film de Philippe Béziat avec Natalie Dessay

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans