Sandra Bullock en 10 films marquants

Sandra Bullock en 10 films marquants © Photonews

Élue la “blue belle femme du monde” par le magazine américain People, Sandra Bullock succède ainsi à Gwyneth Paltrow ou encore Julia Roberts. À 50 ans, l’actrice a signé un nouveau tournant dans sa carrière en donnant la réplique à George Clooney en apesanteur dans Gravity (en photo). Un regain de notoriété qui ne semble pas la perturber. Sandra Bullock a en effet déclaré qu’elle trouvait « ridicule » le fait de remporter le titre de reine de beauté.

Vous aimez Sandra Bullock ? De Speed à The Blind Side, nous revenons sur les dix films marquants de sa filmographie dans ce dossier !

La Disparue

La Disparue

Née d'une mère cantatrice et d'un père professeur de chant, Sandra Bullock a passé une bonne partie de son enfance sur les routes d’Europe, en accompagnant ses parents en tournée. Après avoir elle aussi tenté sa chance comme choriste, elle s’essaye à la comédie sur les planches.

C’est en 1992 qu’elle décroche son premier rôle dans La Disparue, dans lequel elle joue le rôle de Diane, kidnappée dans une station-service par Barney (incarné par Jeff Bridges), un dément soucieux de tester sur elle les angoisses de la mort. Jeff (Kiefer Sutherland, héros de 24h chrono), l'ami de Diane, la cherche inlassablement durant trois années jusqu’à ce qu’un jour, le cynique Barney le contacte...

Speed

Speed

C’est en 1994 que Sandra Bullock atteint la consécration grâce à la grosse production Speed. Elle y donne la réplique à Keanu Reeves, qui incarne un jeune policier aux prises avec un maître chanteur, artificier à la retraite, qui menace de faire sauter un autobus dans lequel il a placé une bombe qu'il peut faire exploser à distance. D’abord passagère, Sandra Bullock s’improvise conductrice du bus piégé.

En 1997, Sandra Bullock fait partie de l’aventure Speed 2 : cap sur le danger, contrairement à Keenu Reeves. La suite ne rencontre pas le même succès commercial.

Ainsi va la vie

Ainsi va la vie

Quelques années après avoir démarré en tant qu’actrice, Sandra Bullock crée sa propre société de production, intitulée Fortis Films. En 1998, elle produit alors Ainsi va la vie, dans lequel elle campe une célibataire fraîchement séparée de son mari.
Un stupide "jeu de la vérité" télevisé révèle soudain a Birdee, mère et épouse heureuse, que son mari la trompe avec sa meilleure amie et qu'il s'apprète à divorcer.

Effondrée, Birdee retourne chez sa mère, Ramona qui vit dans la petite bourgade texane de Smithville. Dans l'ambiance chaleureuse et desuète de ce lieu inchangé, Birdee revit avec émotion ses souvenirs de jeunesse et refait connaissance avec Justin Matisse, prétendant timide et gauche qui n'a jamais cessé de l'aimer.

Les Ensorceleuses

Les Ensorceleuses

En 1998, Sandra Bullock se rattrape en retrouvant les faveurs du public avec le film Les Ensorceleuses, dans lequel elle joue une apprentie sorcière. Sally et sa sœur Gillian (incarnée par Nicole Kidman) ont été élevées par leurs tantes excentriques, dans une antique résidence ; un lieu propice à la magie et à la sorcellerie dans lequel elles ont appris les rites étranges que leurs ancêtres se transmettaient. Mais jalousées, enviées et redoutées, Sally et Gillian ont été rejetées.

La première a tenté de mener une vie normale, mais n'a pu déjouer la malédiction qui pesait sur elle. La seconde a accepté sa différence et sa rencontre avec le satanique Jimmy va déclencher des forces qui la dépassent.

28 jours en sursis

28 jours en sursis

Une journaliste new-yorkaise a recours à l'alcool et à la drogue pour supporter le stress et les journées surchargées. A la suite d'un incident désastreux, où elle se trouvait sous l'emprise de l'alcool, elle se voit offrir la possibilité d'entrer dans un centre de réhabilitation. Elle va y rencontrer un étrange assortiment de personnages ayant des habitudes et des lois qui leur sont propres.

En 1999, Sandra Bullock a déclaré au sujet de 28 jours en sursis qu'il s'agissait d'un rôle qu'elle n'avait pu refuser, qualifiant le film de " grande histoire qui traite d'un sujet très actuel, non seulement parce qu'elle traite de la dépendance elle-même, mais parce qu'elle parle d'incommunicabilité. "

Miss Détective

Miss Détective

Sandra Bullock prouve également à travers quelques films qu'elle n'a pas froid aux yeux, affrontant tous les dangers notamment dans Miss Détective en 2000, dans lequel elle joue les garçons manqués. Elle incarne l'agent Gracie Hart, qui travaille dans un commando d'élite du FBI. Véritable garçon manqué, elle ne possède pas une seule robe, ne sait pas se maquiller, ne tient pas plus de cinq secondes sur des talons aiguilles, aime se bagarrer et boire un verre avec ses "potes".

Mignonne comme elle est, elle pourrait participer à des concours de beauté, si seulement elle avait une once de féminité. Et c'est justement ce que le Bureau recherche en ce moment : un agent pour inflitrer le concours de Miss USA. De toute urgence, Victor Melling, relooker, est engagé par la police fédérale pour transformer la belle en Miss New Jersey. Un défi à toute épreuve !

En 2005, Sandra Bullock reprend du service pour tourner Miss FBI : Divinement armée.

La proposition

La proposition

Sandra Bullock est l'une des actrices américaines abonnée aux comédies romantiques. Elle le confirme face à Ryan Reynolds en 2009 avec La Proposition. Elle incarne Margaret, une très puissante éditrice menacée d'être expulsée vers son pays natal, le Canada. Elle imagine alors une solution d'urgence et déclare qu'elle est fiancée à son assistant, le malheureux Andrew, qu'elle exploite et maltraite depuis des années. Celui-ci accepte de participer à la supercherie, mais à ses conditions...

Le curieux couple se rend en Alaska pour rencontrer l'étonnante famille d'Andrew. Margaret, citadine jusqu'au bout des ongles et habituée à tout contrôler, se retrouve vite dans des situations qu'elle ne maîtrise plus... Alors que les préparatifs du mariage avancent et qu'un officier de l'immigration les poursuit, Margaret et Andrew ont de plus en plus de mal et de moins en moins envie de respecter le plan prévu...

The Blind Side

The Blind Side

Traduit par "L'éveil d'un champion", The Blind Side marque en 2010 la consécration de la carrière de miss Bullock. Elle reçoit en effet l'Oscar de la Meilleure actrice pour sa performance de mère d'adoption dans ce film qui fut un véritable carton au box-office américain.

Un film qui nous plonge dans l'univers du football américain, au Tenessee, où le jeune noir américain Michael Oher (incarné par Quinton Aaron) trouve sa voie grâce à l'amour de sa famille adoptive et à son talent pour le football. Une fois n'est pas coutume, Sandra Bullock s'est teint en blonde pour l'occasion.

Extrêmement fort et incroyablement près

Extrêmement fort et incroyablement près

En 2012, Sandra Bullock joue à nouveau les mamans, d'un jeune garçon un peu spécial cette fois. Dans Extrêmement fort et incroyablement près, elle se retrouve désarmée face à Oskar, 11 ans, son fils à l'imagination débordante. Un an après la mort de son père dans les attentats du World Trade Center, le "jour le plus noir", selon l'adolescent, il découvre une clé dans les affaires du défunt. Déterminé à maintenir un lien avec l'homme qui lui a appris à surmonter ses plus grandes angoisses, il se met en tête de trouver la serrure qui correspond à la mystérieuse clé.
Tandis qu'il sillonne la ville de New York pour résoudre l'énigme, il croise toutes sortes d'individus qui, chacun à leur façon, sont des survivants. Chemin faisant, il découvre aussi des liens insoupçonnés avec son père qui lui manque terriblement et avec sa mère qui semble si loin de lui, mais aussi avec le monde déconcertant et périlleux qui l'entoure...

Un rôle touchant qui permet à Sandra Bullock de poursuivre son ascension.

Gravity

Gravity

En 2013, Sandra Bullock signe un autre succès grâce à film Gravity. Choisie par le réalisateur mexicain Alfonso Cuarón, l'actrice incarne le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, qui effectue sa première expédition à bord d'une navette spatiale. Elle accompagne l'astronaute chevronné Matt Kowalsky (sous les traits de George Clooney). Mais alors qu'il s'agit apparemment d'une banale sortie dans l'espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l'univers. Le silence assourdissant autour d'eux leur indique qu'ils ont perdu tout contact avec la Terre - et la moindre chance d'être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d'autant plus qu'à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d'oxygène qu'il leur reste...

Un thriller de science-fiction en 3D tout simplement palpitant, qui constitue une incroyable prouesse technique. Grand vainqueur des Oscars en 2014, Gravity a remporté pas moins de sept statuettes.

 

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans