Les sorties ciné de la semaine (16 septembre 2015)

Les sorties ciné de la semaine (16 septembre 2015)

Prémonitions

Après avoir donné des sueurs froides à tous les amateurs de cinéma dans le rôle d'Hannibal Lecter dans "Le Silence des Agneaux", Anthony Hopkins fait son retour dans l'univers des tueurs en série. Mais cette fois, il se retrouve de l'autre côté de la barrière puisqu'il incarne un médium lancé sur les traces d'un tueur incarné par Colin Farrell.

Un tueur en série énigmatique sévit à Atlanta, laissant le FBI totalement désemparé. Quoi qu’ils fassent, les enquêteurs ont toujours un coup de retard, comme si le tueur pouvait anticiper leurs mouvements à l’avance ! En désespoir de cause, ils se tournent vers le docteur John Clancy, un médium retraité dont les visions les ont aidés dans le passé. En étudiant le dossier, Clancy devine rapidement la raison pour laquelle le FBI est incapable de coincer le tueur : ce dernier possède le même don divinatoire que lui. Comment dès lors arrêter un tueur capable de prévoir l’avenir ? Commence alors une partie d’échecs impitoyable.

Un film d'Afonso Poyart, avec Anthony Hopkins, Colin Farrell, Jeffrey Dean Morgan, Abbie Comish, Sharon Lawrence, Kenny Johnson et Jose Pablo Cantillo

Marguerite

Marguerite

Pour ce film, Catherine Frot a suivi une préparation vocale très particulière. Elle devait en effet s'entraîner à chanter faux. L'épreuve était telle que l'actrice a failli perdre sa voix et qu'elle a finalement été doublée par une chanteuse. Elle a ensuite tourné ces scènes en playback.

Le Paris des années 20. Marguerite Dumont est une femme fortunée passionnée de musique et d’opéra. Depuis des années, elle chante régulièrement devant son cercle d’habitués. Mais Marguerite chante tragiquement faux et personne ne lui a jamais dit la vérité. Son mari et ses proches l’ont toujours entretenue dans ses illusions. Tout se complique le jour où elle se met en tête de se produire devant un vrai public, à l’Opéra. Une histoire librement inspirée de la soprano américaine Florence Foster Jenkins, devenue célèbre grâce à son chant "très peu académique" dans les années 1920-1940.

Un film de Xavier Giannoli, avec Catherine Frot, Michel Fau et André Marcon

Knight of Cups

Knight of Cups

Palme d'or à Cannes en 2011 avec "The Tree Of Life", Terrence Mallick revient à 71 ans avec "Knight of Cups" qui bénéficie d'un casting de très haut vol.

Rick est un esclave du système hollywoodien. Il est accro au succès, mais en même temps le vide de son existence le désespère. Le monologue intérieur de Rick fusionne avec les voix des femmes qui croisent son chemin, des femmes qui représentent les différents principes de la vie : une vit dans le monde réel, l’autre incarne la beauté et la sensualité. Quel chemin choisira Rick ?

Un film de Terrence Malick, avec Christian Bale, Natalie Portman, Cate Blanchett, Teresa Palmer, Imogen Poots, Joe Manganiello, Joel Kinnaman, Jason Clarke et Antonio Banderas

La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil

La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil

Elle est la plus rousse, la plus belle, la plus myope, la plus sentimentale, la plus menteuse, la plus vraie, la plus déroutante, la plus obstinée, la plus inquiétante des héroïnes. La dame dans l’auto n’a jamais vu la mer, elle fuit la police et se répète sans cesse qu’elle n’est pas folle... Pourtant... Ce qui lui arrive est à n’y rien comprendre. On lui a cassé la main dans une station-service. Juste la main, sans lui prendre l’argent. Comme pour lui dire que partout, où qu’elle soit, on pourra lui faire mal, par petits bouts, jusqu’à la fin, et que jamais, quelle que soit la fuite, elle ne pourra être seule, libérée de ce qu’elle sait, du passé et de ce qu’elle cache...

Un film de Joann Sfar, avec Freya Mavor, Benjamin Biolay, Elio Germano, Stacy Martin, et Thierry Hancisse

Mémoires de jeunesse

Mémoires de jeunesse

Ce film raconte un épisode la vie de l'écrivaine britannique Vera Brittain. Sa fille a même collaboré avec la production. Née à la fin du 19e siècle (1893), Vera Brittain s'est éteinte en 1970.

Printemps 1914. Jeune femme féministe à l'esprit frondeur, Vera Brittain est résolue à passer les examens d'admission à Oxford, malgré l'hostilité de ses parents particulièrement conservateurs. Décidée à devenir écrivain, elle est encouragée et soutenue par son frère et sa bande d'amis – et notamment par le brillant Roland Leighton dont elle s’éprend. Mais les rêves de Vera se brisent au moment où l'Angleterre entre en guerre et où tous les jeunes hommes s'engagent dans l'armée. Elle renonce alors à écrire pour devenir infirmière. Tandis que la jeune femme se rapproche de plus en plus du front, elle assiste avec désespoir à l’effondrement de son monde.

Un film de James Kent, avec Alicia Vikander, Hayley Atwell, Dominic West, Emily Watson, Miranda Richardson, Anna Chancellor, Colin Morgan et Kit Harington

N.W.A - Straight Outta Compton

N.W.A - Straight Outta Compton

N.W.A. est un groupe culte pour tous les amateurs de rap dont l'histoire a commencé à la fin des années 80 dans la banlieue de Los Angeles. Leurs textes souvent vulgaires leur ont déjà valu des interdictions d'antenne sur les radios américaines.

En 1987, cinq jeunes hommes utilisaient des beats hardcore et exprimaient leur frustration et leur colère pour dénoncer la vie dans le quartier le plus dangereux des États-Unis, avec l'arme la plus puissante qu'ils possédaient : leur musique. Nous ramenant à l'endroit où tout a commencé. "N.W.A - Straight Outta Compton" raconte l'histoire vraie de ces rebelles - armés uniquement de leur paroles, de leur démarche assurée et de leur talent brut- qui ont résisté aux autorités décidées à les opprimer et ont ainsi formé le groupe le plus dangereux du monde, N.W.A. Et au fur et à mesure qu’ils dénonçaient une réalité et exposaient la vie dans le quartier, leur voix a déclenché une révolution sociale qui résonne encore aujourd'hui.

Un film de F. Gary Gray, avec Jason Mitchell, O'Shea Jackson Jr. et Corey Hawkins

Masaan

Masaan

Le réalisateur indien Neeraj Ghaywan tenait beaucoup à montrer un autre visage du cinéma indien que celle de Bollywood à laquelle on l'associe généralement. Pour lui, il était donc essentiel de ne pas montrer une seule image de chant ou de danse dans son film.

Bénarès, la cité sainte au bord du Gange, punit cruellement ceux qui jouent avec les traditions morales. Deepak, un jeune homme issu des quartiers pauvres, tombe éperdument amoureux d'une jeune fille qui n’est pas de la même caste que lui. Devi, une étudiante à la dérive, vit torturée par un sentiment de culpabilité suite à la disparition de son premier amant. Pathak, père de Devi, victime de la corruption policière, perd son sens moral pour de l’argent, et Jhonta, un jeune garçon, cherche une famille. Des personnages en quête d'un avenir meilleur, écartelés entre le tourbillon de la modernité et la fidélité aux traditions, dont les parcours vont bientôt se croiser…

Un film de Neeraj Ghaywan, avec Richa Chadda, Saurabh Chadhary, Sanjay Mishra, Vicky Kaushal, Shweta Tripathi et Nikhil Sahni

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans