Les sorties ciné de la semaine (11 novembre 2015)

Les sorties ciné de la semaine (11 novembre 2015)

Ange et Gabrielle

À 56 ans, Patrick Bruel n'a rien perdu de son charme. Il y a 25 ans, il l'exercait sur scène mais depuis quelques années, il se consacre de plus en plus au cinéma. Après Alice Taglioni dans Paris Manhattan et Sophie Marceau dans "Tu veux ou tu veux pas", c'est cette fois Isabelle Carré qui lui donne la réplique dans cette comédie romantique.

Gabrielle élève seule sa fille Claire. À 17 ans, celle-ci est enceinte de Simon qui refuse de se voir imposer ce bébé. Gabrielle prend les choses en main et décide de demander de l’aide au père de Simon. Elle débarque donc dans le bureau d’Ange, mais celui-ci, célibataire endurci et grand séducteur, n'a jamais assumé sa paternité et n'a aucune intention de le faire. C’est une première rencontre explosive, mais Gabrielle ne manque pas de charme, ni de détermination.

Un film d'Anne Gaffieri, avec Patrick Bruel, Isabelle Carré, Alice de Lencquesaing, Thomas Soliveres, Carole Franck et Laurent Stocker

The Visit

The Visit

Le film "Sixième Sens", sorti en 1999, fut un immense succès et Night Shyamalan est entré avec ce film dans le cercle des réalisateurs de renom. Dans "The Visit", il a fait un choix très original dans le cinéma moderne. Ce film est en effet dépourvu de toute bande originale alors que dans les films de suspense ou d'épouvante, elle est généralement utilisée pour suggérer le ressenti du spectateur.

Deux enfants sont envoyés passer une semaine en Pennsylvanie, dans la ferme de leurs grands-parents. Mais lorsque l'un d'eux découvre qu'ils sont impliqués dans quelque chose de profondément dérangeant, leurs chances de retour s'amenuisent de jour en jour.

Un film de Night Shyamalan, avec Olivia DeJonge, Ed Oxenbould, Kathryn Hahn, Peter McRobbie et Deanna Dunagan

Gagnez 10x2 tickets pour voir le film !

Les Suffragettes

Les Suffragettes

Le terme "suffragettes" désigne les militantes qui, au début du 20e siècle, ont lutté pour le droit de vote des femmes en Angleterre. Il fut ensuite utilisé pour désigner les femmes qui se sont battues pour ce droit dans l'ensemble du monde anglo-saxon. Le Royaume-Uni instituera l'égalité homme-femme sur le plan électoral en 1928. Il n'entrera en vigueur en Belgique qu'en 1948.

Angleterre, 1912. Maud, une jeune femme issue d’un milieu modeste travaillant dans une blanchisserie, se retrouve engagée dans le mouvement féministe des Suffragettes. Se rendant compte que les manifestations pacifiques ne mènent à rien, elle commence à se radicaliser, quitte à perdre son foyer, ses enfants ou même sa vie dans son combat pour l’obtention du droit de vote des femmes.

Un film de Sarah Gavron, avec Helena Bonhal Carter, Carey Mulligan, Meryl Streep, Brendan Gleeson, Ben Whishaw, Romola Garai et Anne-Marie Duff

Black

Black

"Black" reprend le thème éternel de Roméo et Juliette avec Bruxelles en toile de fond et deux bandes de jeunes rivales dans le rôle des Montaigu et des Capulet. Pour ce film, les deux réalisateurs Adil El Arbi et Bilall Fallah ont misé sur des acteurs amateurs. La RTBF révèle d'ailleurs sur son site qu'Emmanuel Tahon, qui incarne X, le méchant du film, travaille à la Villa Lorraine, l'un des plus grands restaurants de la capitale.

Mavela, une jeune bruxelloise de 15 ans, vient de rejoindre les Black Bronx, une bande de jeune blacks. Un peu plus tard, elle tombe éperdument amoureuse de Marwan, un jeune marocain d'une bande rivale, les 1080. Le dilemme est cruel: elle va devoir choisir entre la loyauté à sa bande et l'amour.

Un film d'Adil El Arbi et Billal Fallah, avec Issaka Sawadogo, Axel Massudi, Martha Canga Antonio, Aboubakr Bensaihi et Emmanuel Tahon

Gagnez 10x2 tickets pour voir le film !

Au Crépuscule de la vie

Au Crépuscule de la vie

À 94 ans, Diane défie avec tempérament les pronostics des médecins. Son fils, le réalisateur Sylvain Biegeleisen, vient partager chez elle un quotidien empreint d’humour, d’esprit et de tendresse. Face à l’incertitude, au mystère de cette période d’attente, mère et fils discutent, chantent, rient, dansent ensemble ; des moments de partage saisissants par leur optimisme et leur sérénité. À 94 ans, c’est de la vie que veut parler la mère, et non de la mort. Un témoignage lumineux, plein d’espoir, sur la manière d’aborder la fin d’une vie. Un hommage aussi à l’amour entre une mère et son fils.

Un film de Sylvain Biegeleisen

Cet article me rend ...
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A lire également

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans